Pas assez de soignants vaccin¨¦s en Ehpad : Olivier V¨¦ran agite le spectre de l'obligation vaccinale

Pas assez de soignants vaccin¨¦s en Ehpad : Olivier V¨¦ran agite le spectre de l'obligation vaccinale

MENACE - Alors que les chiffres de la vaccination dans la profession stagnent, le minist¨¨re de la Sant¨¦ a lanc¨¦ un appel aux soignants, pour qu'"ils franchissent le cap", quitte ¨¤ rendre le vaccin obligatoire ¨¤ la fin de l'¨¦t¨¦.

"Il y a 60% des adultes français qui ont déjà reçu une injection, il y a moins de 60% des soignants qui travaillent en Ehpad, ce n'est pas justifiable", a déploré Olivier Véran jeudi sur BFMTV-RMC. Face à ce constat, le ministre de la Santé presse les soignants, notamment en Ephad, de se faire vacciner. 

"Je fais vraiment un appel solennel, à nouveau, aux soignants qui n'ont pas été vaccinés pour qu'ils franchissent ce cap. C'est important, ils ne peuvent pas être moins vaccinés que la population générale", a répété le ministre.

Toute l'info sur

Covid-19 : le d¨¦fi de la vaccination

"En Ehpad, c'est l¨¤ qu'on trouve les personnes les plus fragiles"

Face à la résistance de la profession, Olivier Véran a prévu cependant que si les chiffres ne s'amélioraient pas, la vaccination pourrait devenir obligatoire. "On ne prendra pas le risque à la rentrée d’exposer des personnes fragiles et âgées du fait que les soignants ne se font pas vacciner", assure-t-il estimant que l'obligation "pour ces publics particuliers", pouvait alors être une question majeure. 

Comparant les chiffres en secteur libéral et en Ehpad, le ministère de la Santé a répété qu'il était "indispensable" et "éthique" de se faire vacciner. "En ville, en secteur libéral on est à 85% de couverture vaccinale, en Ehpad on est à 50%. Or, en Ehpad, c'est là qu'on trouve les personnes les plus fragiles", a exposé ce médecin de profession.

Lire aussi

Interrogé sur les soignants à l'hôpital, il a dit "attendre de voir". "Je souhaite que nous puissions, en bonne intelligence, faire progresser cette couverture vaccinale des soignants", a-t-il dit.

À la réception des premières doses de vaccin, le gouvernement s'était refusé de rendre obligatoire la vaccination, préférant "convaincre" les Français, plutôt que de les obliger. Le débat avait cependant repris face à la crainte que la campagne plafonne cet été. Au 15 juin, 45,98% de la population française avaient reçu au moins une dose, selon le site VaccinTracker.

Sur le m¨ºme sujet

Les articles les plus lus

Quatri¨¨me vague : jeunes, non-vaccin¨¦s, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalis¨¦s ?

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, d¨¦c¨¦d¨¦ ¨¤ 22 ans apr¨¨s une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

"On est d¨¦?u, on est venu profiter des plages" : touristes et habitants face au confinement en Martinique

EN DIRECT - Covid-19 : Isra?l autorise une 3e dose de vaccin pour les plus de 60 ans

VID?O - Turquie : les images impressionnantes des feux de for¨ºt qui ravagent la r¨¦gion d¡¯Antalya

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI d¨¦fend l'ambition d'une information gratuite, v¨¦rifi¨¦e et accessible ¨¤ tous grace aux revenus de la publicit¨¦ .

Pour nous aider ¨¤ maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.