Pour Fr¨¦d¨¦ric P¨¦chenard, LR doit "perturber le match Macron/Le Pen"

Pour Fr¨¦d¨¦ric P¨¦chenard, LR doit "perturber le match Macron/Le Pen"

POLITIQUE - Invit¨¦ de la matinale de LCI ce jeudi, le vice-pr¨¦sident de la r¨¦gion ?le-de-France, Fr¨¦d¨¦ric P¨¦chenard, t¨ºte de liste "Libres !" ¨¤ Paris pour les r¨¦gionales, est revenu sur l'enjeu des ¨¦lections pour son parti, Les R¨¦publicains.

"Ces élections sont une échéance très importante pour Les Républicains (....) L'existence de la droite républicaine est en jeu", a affirmé Frédéric Péchenard, au micro de LCI. Pour le vice-président de la région Île-de-France, tête de liste de Valérie Pécresse aux régionales pour Paris, Les Républicains doivent "perturber le match Macron/Le Pen." 

"Je ne suis pas favorable au parti unique, je ne suis pas favorable à : "En dehors de ce parti, c'est le chaos." Je suis favorable à une gauche républicaine, à une droite républicaine. Nous avons notre place et nous tiendrons notre place", a poursuivi Frédéric Péchenard. 

Toute l'info sur

L'interview Politique

Pas d'accord possible avec le RN

Interrogé par Jean-Michel Aphatie sur la division de la droite et son positionnement, Frédéric Péchenard s'est démarqué des positions de Guillaume Peltier, n°2 des Républicains qui a affirmé qu'il ne croyait pas au "front républicain" et qu'il "voterait blanc" en cas de duel au second tour entre Renaud Muselier et Thierry Mariani en Paca : pour Frédéric Péchenard, "il n'y a pas d'accord possible avec le Rassemblement national." 

Lire aussi

L'ancien patron de la Police nationale a aussi affirmé sa volonté de travailler encore six ans au côté de Valérie Pécresse. "Je suis son vice-président depuis six ans, sérieusement, sincèrement, c'est une excellente Présidente de région", a déclaré le candidat, insistant sur le bilan de la présidente de région. 

"Elle a montré une rigueur budgétaire et un sérieux. Quand nous sommes arrivés, le budget était de 60% de fonctionnement et 40% d'investissement. La majorité du budget servait à entretenir la machine, aujourd'hui on a inversé la tendance. Elle a montré que c'était une excellente gestionnaire. Elle a aussi montré pendant la crise sanitaire qu'elle était aussi capable de gérer des crises. S'il y a eu des masques il y a un an, c'est grâce à la région", a-t-il développé avant de conclure, "cela fait six ans qu'on travaille à l'amélioration des investissements en Île-de-France et il faut que Valérie Pécresse puisse continuer encore six ans."

Sur le m¨ºme sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, d¨¦c¨¦d¨¦ ¨¤ 22 ans apr¨¨s une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

PHOTO - Emmanuel Macron pr¨¦side un conseil des ministres depuis son avion, un fait in¨¦dit

EN DIRECT - Covid-19 : la France repasse la barre des 1000 patients en r¨¦animation

Le tableau des m¨¦dailles des JO de Tokyo : la France 8e, apr¨¨s une belle journ¨¦e en argent

Quarantaine pour les Fran?ais vaccin¨¦s en Angleterre : Beaune juge la mesure "discriminatoire"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI d¨¦fend l'ambition d'une information gratuite, v¨¦rifi¨¦e et accessible ¨¤ tous grace aux revenus de la publicit¨¦ .

Pour nous aider ¨¤ maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.