Le 13H

?nergie solaire : comment la fili¨¨re fran?aise s'organise

TF1 | Reportage Jacques Rieg-Boivin et Joseph Pasquier
Publi¨¦ le 22 septembre 2022 ¨¤ 17h35, mis ¨¤ jour le 22 septembre 2022 ¨¤ 17h49
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans le solaire comme dans l'¨¦olien, l'Hexagone a pris du retard.
Nous produisons beaucoup moins d'¨¦nergies renouvelables que l'Allemagne et les pays du sud de l'Europe.
Quelles solutions pour rattraper ce retard ? Voici l'exemple inspirant d'une entreprise familiale.

"Dans les prochains mois et les prochaines années, nous installerons plus de panneaux solaires en identifiant tous les espaces qui s'y prêtent, en ville, au bord des routes", a déclaré le président Emmanuel Macron ce jeudi lors de l'inauguration du premier parc éolien en mer français, au large de Saint-Nazaire. Il a par ailleurs cité "les grands parkings" où l'installation de panneaux "permet de générer des revenus complémentaires". 

En Europe, "nos voisins sont allés beaucoup plus vite, en particulier dans le nord ou dans le sud et tout ce qui est le bord de la mer Baltique avec une stratégie très forte aujourd'hui et le sud de l'Europe en matière d'énergies renouvelables", a-t-il relevé pour justifier l'accélération de ces énergies en France qui doit porter aussi sur l'éolien en mer et sur terre. En ce moment, la demande est très forte sur les panneaux photovoltaïques. En Alsace, Voltec, le leader français, croule sous les commandes. En attendant de doubler sa production, il embauche.

Combler le retard, r¨¦pondre ¨¤ la demande croissante

Sollicitée dans le sujet en tête de cet article, Sofia, intérimaire, se réjouit d'avoir choisi le bon secteur. L'entreprise familiale, pour laquelle elle travaille, est en pleine croissance. Elle compte 120 salariés aujourd'hui et comptera 160 salariés l'an prochain. À Dinsheim-sur-Bruche (Bas-Rhin), à une trentaine de kilomètres de Strasbourg, les deux lignes de production tournent à plein régime. Le responsable de l'atelier, lui, voudrait doubler la cadence avec la troisième ligne. Et pour cela, il faut investir. La nouvelle ligne est en commande, son coût : neuf millions d'euros. Si tout va bien, elle sera opérationnelle dans quelques mois.

Lire aussi

Leurs enjeux des prochaines années ? Combler le retard, répondre à une demande qui ne faiblit pas, tout en assurant la traçabilité et le recyclage de ces millions de panneaux. L'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) a par ailleurs identifié au total 843 friches industrielles et urbaines susceptibles d'accueillir des installations photovoltaïques, indique une circulaire récente. Celle-ci a été envoyée par le gouvernement aux préfets pour organiser les délestages en cas de pénurie de gaz et d'électricité cet hiver et accélérer le développement des projets d'énergie renouvelable.


TF1 | Reportage Jacques Rieg-Boivin et Joseph Pasquier

Sur le
m¨ºme th¨¨me

Tout
TF1 Info