Stationnement payant pour les deux-roues ¨¤ Paris : les inscriptions d¨¦butent d¨¨s lundi

Dylan Veerasamy avec AFP
Publi¨¦ le 22 juin 2022 ¨¤ 7h20, mis ¨¤ jour le 27 juin 2022 ¨¤ 8h18
JT Perso

Source : JT 20h WE

? compter du 1er septembre, le stationnement des deux-roues ¨¤ Paris deviendra payant.
Il est possible d¡¯obtenir un tarif diff¨¦rentiel en effectuant une demande via le site de la ville de Paris, d¨¨s le lundi 27 juin.

Le stationnement payant pour les deux-roues motorisés thermiques à Paris, prévu pour le 1er septembre, entre dans le concret avec l'ouverture, ce lundi 27 juin, du service d'enregistrement des véhicules. Une étape indispensable pour bénéficier d'un tarif préférentiel, a détaillé mardi la mairie de la capitale.

Une d¨¦marche ¨¤ effectuer en ligne

Dès ce lundi 27 juin, les propriétaires de véhicules motorisés à deux-roues, qu’ils soient thermiques ou électriques, et souhaitant payer moins cher, peuvent effectuer une demande grâce à la plateforme numérique FranceConnect. David Belliard, adjoint EELV aux mobilités et à la transformation de l’espace public, a rappelé que ce projet était en retard par rapport à son implantation prévue, en raison d’une “difficulté” technique liée à ce service qui a entraîné le report de cette mesure-phare d'Anne Hidalgo, réélue en 2020 à la mairie de Paris.

À partir du 1er septembre, tous les propriétaires devront passer par l'un des 4000 horodateurs ou les applications mobiles dédiées, pour des tickets dématérialisés. En revanche, les motos et scooters électriques bénéficieront d’un stationnement gratuit à une seule condition : avoir renseigné la plaque d’immatriculation. Si cela n’est pas le cas, les propriétaires de ces véhicules devront payer le tarif visiteur.

Les propriétaires de deux-roues thermiques résidant dans la capitale et les professionnels basés à Paris et dont l'activité est principalement sédentaire, eux, pourront bénéficier d'un abonnement à 22,50 euros l'année pour payer 75 centimes par jour de stationnement. Les résidents pourront rester une semaine maximum sur le même emplacement.

Les professionnels basés à Paris ou en banlieue et ayant une activité essentiellement mobile auront le droit à un abonnement à 120 euros l'année ouvrant le droit à un stationnement de sept heures maximums à 25 centimes l'heure. Les autres pourront bénéficier d'un abonnement à 70 ou 90 euros par mois dans 40 parkings de la Ville ou s'acquitter du tarif visiteur, correspondant à la moitié de celui appliqué pour les voitures : trois euros de l'heure dans le centre de la capitale, deux euros dans les arrondissements extérieurs.

Les contrôles ne seront pas effectués par des agents municipaux, mais par les employés des deux sociétés privées déjà chargées du stationnement automobile, Streeteo et Moovia.


Dylan Veerasamy avec AFP

Tout
TF1 Info