3117 : le "bon r¨¦flexe" pour signaler les agressions dans les transports en ?le-de-France

M.G avec AFP
Publi¨¦ le 23 novembre 2022 ¨¤ 23h49
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Lors d'une visite au centre d'appels, Val¨¦rie P¨¦cresse a rappel¨¦ mercredi qu'un num¨¦ro d'urgence existait pour le signalement des infractions dans les transports franciliens.
En plus du "3117", une application a ¨¦t¨¦ mise en place, ajoute la pr¨¦sidente de la R¨¦gion ?le-de-France.

Continuer la sensibilisation. "Lorsque vous êtes agressés" dans les transports en commun franciliens, "le bon réflexe, c'est le 3117", a martelé mercredi Valérie Pécresse lors d'une visite du centre d'appels, situé au sein du poste de commandement national de la sûreté de la SNCF à Paris.

Ce numéro d'urgence, mis en place en 2017, permet aux usagers des transports en commun de signaler une agression, un vol ou un besoin d'assistance, qu'ils en soient témoins ou victimes. En cas de sollicitation, "on va intervenir très vite, on va prouver vos dires et on va retrouver l'agresseur pour le faire condamner", a assuré la présidente de la Région Île-de-France et patronne de l'autorité régionale des transports Île-de-France Mobilités (IDFM).

L'accent sur les violences sexistes et sexuelles

Par ailleurs, il existe également une application, permettant d'appeler ou d'envoyer un SMS. Sur cette plateforme, un bouton est dédié au signalement des violences à caractère sexiste ou sexuel. Parmi les quelque 11.000 appels reçus entre janvier et septembre 2022, environ 5% concernaient des faits de violences sexistes ou sexuelles. Cela n'en reste pas moins le type de faits que IDFM cible en priorité. "Nous avons renforcé les effectifs comme jamais en permettant le recrutement de 1000 agents dédiés à la sécurité", s'est félicitée Valérie Pécresse. De même, les écoutants ont été formés à ces problématiques spécifiques. 

En complément, environ 80.000 caméras de vidéosurveillance sont déployées dans le réseau de transports en commun francilien. 

Lire aussi

Ces propos interviennent dans la même journée que la publication d'une enquête menée par l'Institut Paris Région, qui réalise des études, enquêtes et recherches ayant pour objet l'aménagement et l'urbanisme dans la région Île-de-France. Selon ette enquête, plus de neuf victimes sur dix des atteintes sexuelles et sexistes dans les transports d'Île-de-France sont des femmes, et parmi elles, 47,4% ont moins de 25 ans. Alors que les femmes craignent d'être plus victimes d'agressions la nuit, environ la moitié des agressions sexuelles et sexistes ont lieu "le matin ou l'après-midi", note le rapport. 


M.G avec AFP

Sur le
m¨ºme th¨¨me

Articles

Tout
TF1 Info