Ligue des nations : les Bleus remettent leur titre en jeu

Ligue des nations : que changerait une rel¨¦gation de l'¨¦quipe de France en deuxi¨¨me division ?

Id¨¨r Nabili
Publi¨¦ le 22 septembre 2022 ¨¤ 20h06, mis ¨¤ jour le 22 septembre 2022 ¨¤ 23h50
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

L'¨¦quipe de France, qui se d¨¦place au Danemark ce dimanche, sera rel¨¦gu¨¦e en ligue B en cas de moins bon r¨¦sultat que l'Autriche, qui re?oit la Croatie.
Adversaires plus faibles, tirage au sort de l'Euro 2024 plus compliqu¨¦... Quelles seraient les cons¨¦quences d'une telle d¨¦route ?

Les tenants du titre vont-ils passer à la trappe ? Opposés aux Danois dimanche soir (20h45 à suivre sur TF1 et TF1info), les Bleus ne peuvent plus remporter la Ligue des nations, qu'ils ont pourtant soulevée la saison dernière, après un mois de juin manqué (deux nuls et deux défaites). Pire encore, l'ombre d'une relégation en deuxième division plane sur le voyage des Bleus : les hommes de Didier Deschamps descendront en ligue B en cas de moins bon résultat que celui obtenu par l'Autriche, qui reçoit la Croatie dans le même temps.

Une telle possibilité, à deux mois de la Coupe du monde, ferait tâche sur une équipe de France déjà en difficulté (une victoire, deux nuls et deux défaites sur les cinq dernières rencontres), au moment où les polémiques s'enchaînent autour de la fédération. Elle entraînerait surtout des conséquences pour son avenir sportif, autant en Ligue des nations que pour les qualifications de l'Euro 2024.

La Ligue B, loin des cadors europ¨¦ens

Imaginée par l'UEFA pour remplacer les rencontres amicales, la Ligue des nations permet aux meilleures sélections du continent de s'affronter plus régulièrement, lors de matchs à enjeux. Cette année, les Bleus ont par exemple croisé la route de la Croatie, pour un remake de la finale de la Coupe du monde 2018. Lors des saisons précédentes, l'Allemagne ou les Pays-Bas étaient des adversaires réguliers. En ligue B, les adversaires demeurent un cran en dessous, du moins sur le papier. En cas de relégation, des équipes comme l'Albanie, la Finlande, la Serbie ou le Kazakhstan pourraient croiser la route des Bleus lors de la prochaine édition.

L'enjeu serait également différent. Il ne s'agirait plus de terminer en tête du groupe pour disputer le "Final four", et ainsi tenter d'améliorer encore le palmarès tricolore, mais bien de remonter dans l'élite. Pas de trophée au bout, donc, mais simplement la possibilité de se frotter, à nouveau, aux meilleures sélections européennes.

La route pour l'Euro 2024 plus compliqu¨¦e

Autre conséquence : les qualifications pour l'Euro 2024. Afin de réaliser le tirage au sort des éliminatoires, le mois prochain, l'UEFA procède à l'attribution des têtes de série via les classements en Ligue des nations. Ainsi, les dix meilleures équipes de la ligue A sont placées dans le chapeau 1, ce qui permet aux plus grosses sélections d'éviter de s'affronter entre elles. Quatre d'entre elles sont déjà assurées de terminer devant les Bleus : Croatie, Danemark, Pays-Bas et Belgique. Les trois points ce dimanche sont donc nécessaires pour figurer dans cette liste.

Une relégation en ligue B placerait, de facto, les Bleus dans le chapeau 2, et ferait ainsi perdre aux hommes de Didier Deschamps une "protection" lors du tirage. La route vers l'Allemagne, où se dérouleront les championnats d'Europe, serait ainsi plus périlleuse, d'autant que seules les deux premières équipes des poules des éliminatoires seront qualifiées pour la compétition.

Une pr¨¦paration rat¨¦e avant la Coupe du monde

À plus court terme, l'équipe de France, si elle est incapable de se maintenir dans l'élite européenne, enverrait un très mauvais signal à ses adversaires, à deux mois de la Coupe du monde au Qatar. Les Bleus, qui affronteront l'Australie (22 novembre sur TF1), le Danemark (26 novembre sur TF1) et la Tunisie (30 novembre sur TF1), se prépareraient ainsi de la plus mauvaise des manières, à l'aube de leur quête d'une troisième étoile.

Lire aussi

Ils auront cependant une excuse toute trouvée : au moins neuf titulaires potentiels manquent dans la liste de Didier Deschamps, la faute à une cascade de blessures, à laquelle se sont rajoutés depuis jeudi soir Jules Koundé et Mike Maignan, touchés lors de la victoire face à l'Autriche (2-0). Une fois de retour, ils n'auront toutefois aucune rencontre amicale à disputer ensemble avant de s'envoler pour le Qatar. Pas le meilleur moyen de faire le plein de confiance avant une telle compétition.


Id¨¨r Nabili

Tout
TF1 Info