L'info pass¨¦e au crible
Verif'

Un incendie pour cr¨¦er des p¨¦nuries ? Quand le march¨¦ de Rungis devient la cible des complotistes

Caroline Quevrain
Publi¨¦ le 26 septembre 2022 ¨¤ 18h13
JT Perso

Source : TF1 Info

Un incendie a d¨¦truit dimanche 25 septembre un entrep?t du march¨¦ international de Rungis.
Les vid¨¦os de l¡¯¨¦v¨¦nement ont provoqu¨¦ une vague de r¨¦actions conspirationnistes.
La th¨¦orie de "p¨¦nuries alimentaires organis¨¦es" a ¨¦merg¨¦, faisant le parall¨¨le avec les ?tats-Unis.

Les images sont impressionnantes et se sont répandues comme une trainée de poudre sur les réseaux sociaux. Alors qu’un incendie s’est déclaré dimanche 25 septembre, peu après midi, dans un entrepôt de fruits et légumes du marché de Rungis, les vidéos de l’épais panache de fumée grise ont suscité de nombreuses réactions. Dans l’après-midi, tandis que le feu n’était pas encore maitrisé, une théorie a commencé à émerger : le feu serait intentionnel et destiné à provoquer des "pénuries alimentaires organisées".

Celle-ci a pris forme sur Twitter et Facebook, à partir de la vidéo postée par le journaliste indépendant Clément Lanot. Et a été vite partagée par des comptes anonymes, mais très suivis. "Un entrepôt de fruits et légumes de 7000 m2 en feu à Rungis. Ne soyez pas complotistes, ce n’est pas pour encourager les pénuries alimentaires !", a par exemple commenté un compte Twitter à plus de 60.000 abonnés. Parmi les plus de 40.000 tweets publiés en 24 heures, on pouvait lire de nombreux messages conspirationnistes de cet acabit : "Incendie massif dans le plus grand entrepôt alimentaire de Paris, le Rungis International, qui contient des fruits de mer, des viandes, des fruits, des légumes et des produits laitiers pour la distribution en France et dans le monde. Pas de coïncidences !". 

Des dizaines de publications tr¨¨s relay¨¦es apparaissent sur Twitter depuis l'incendie du march¨¦ de Rungis, criant au complot - Twitter

Et le soupçon a vite été la règle dans des groupes Facebook, promptes à diffuser des informations douteuses, comme ce fut le cas par exemple avec l'incendie de Notre-Dame de Paris : "Ça ne vous interpelle pas ? Tous ce qui nous touche de près ou de loin part en friche !!!! (…) Maintenant feux au plus grand marché au monde rungis donc moins d'approvisionnement plus de pénurie et si tout simplement tout ça était voulue je me pose la question ? (sic)". Or, comme le souligne Antoine Daoust, fondateur du site Fact &Furious, "seul 0,3% de la superficie de Rungis est partie en fumée" au cours de l’incendie, de quoi interroger sérieusement toute volonté de créer une pénurie alimentaire. 

Une p¨¦nurie am¨¦ricaine... organis¨¦e par Bill Gates ?

Mais dans cette multitude d’accusations, une comparaison s’est imposée chez certains, et qui ne laisserait cette fois pas de place au doute. Celle avec les États-Unis, où des dizaines d’usines alimentaires auraient été brûlées volontairement cette année, des "actes délibérés pour créer les pénuries que Macron et ses amis cherchent à instaurer". Découvrant l’ampleur du phénomène, Thomas Huchon, journaliste spécialiste des mouvements complotistes, a été frappé par le parallèle, voyant les mots clé "97" et "foot shortages" ("pénuries alimentaires") associés à Rungis. 

En effet, la théorie de l’organisation de pénuries par le gouvernement a déjà trouvé des adeptes aux États-Unis. Les sphères complotistes s’appuient ici sur des incendies ayant touché des usines ou entrepôts stockant des denrées alimentaires aux États-Unis en 2022. Au cours des derniers mois, 12 à 97 sites auraient été touchés, selon leur décompte. Et le coupable est tout trouvé puisque, d’après ce site américain, "Bill Gates est le plus grand propriétaire de terres agricoles aux États-Unis". À cette heure, aucune preuve n’est venue étayer ces accusations, analyse ici l'agence Reuters

Des commentaires sous une publication de J¨¦r?me Rodriguez, ancien leader des Gilets jaunes, sur Facebook - Facebook

À la manière des Américains, la figure de Jacques Attali, régulièrement ciblée par les théoriciens du complot, a été convoquée dans l’incendie du marché de Rungis. En effet, certains ont raccroché à cette actualité l’information selon laquelle l’économiste va présider le comité d’experts d’Agoralim pour plancher sur un concept d’extension du site agroalimentaire. Son pilotage du projet, annoncé quelques jours avant le feu dans l’entrepôt, ne peut être un hasard, plaident-ils. 

Mais en France non plus, cette thèse des pénuries organisées n’est pas nouvelle. Elle a d’ailleurs séduit pendant le premier confinement et a ressurgi sur les réseaux sociaux en juillet 2021 : cet été-là, des agriculteurs étaient alors accusés de détruire eux-mêmes leurs champs en échange d’une rémunération du gouvernement. On trouve alors des occurrences de ce type sur Odysee, notamment la plateforme de vidéos préférée des antivax, mais aussi sur "Égalité & Réconciliation", le site d’Alain Soral "longtemps le plus gros blog de France", d’après Thomas Huchon, avec 5 millions de visiteurs uniques chaque mois.

Lire aussi

Avec l'incendie du marché de Rungis, les ingrédients préférés du complotisme sont alors réunis. "On trouve ici la même chose que pendant la pandémie : la nourriture", souligne le journaliste. Et cela fait vraiment écho à une peur complotiste depuis longtemps. Il y a cette idée que des pénuries organisées font partie des plans secrets des dirigeants." À Rungis, le feu a depuis été maitrisé. "Les investigations se poursuivent", d’après le parquet de Créteil, qui indique que "l’origine" de l’incendie "n’est pas connue pour l’heure".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info