Trois ans apr¨¨s sa chute de 30 m¨¨tres, l'enfant pouss¨¦ du haut de la Tate Modern "voit de mieux en mieux"

Id¨¨r Nabili
Publi¨¦ le 30 septembre 2022 ¨¤ 22h27
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

En 2019, un jeune Fran?ais de 6 ans a ¨¦t¨¦ pouss¨¦ du haut de la Tate Modern, ¨¤ Londres, par un adolescent.
Ce vendredi, sa famille a donn¨¦ des nouvelles encourageantes.
Sa vue et sa mobilit¨¦ sont notamment en progression.

Son histoire avait bouleversé la France. En août 2019, au cœur de Londres, un petit enfant français de 6 ans avait été grièvement blessé après avoir été jeté par un adolescent britannique du haut du célèbre musée londonien Tate Modern.  Il avait fallu attendre cinq mois pour que la victime, qui avait survécu à une chute de 30 mètres, recommence à parler et à bouger ses quatre membres.

Ce vendredi, plus de trois ans après les faits, sa famille a donné de ses nouvelles. "Un net progrès de sa vue a été constaté", se félicitent ses proches depuis la page de la cagnotte fondée au moment du drame. "Des nouvelles lunettes avec une correction beaucoup plus légères lui ont été prescrites. Il voit de mieux en mieux."

Sa famille revient aussi sur la rentrée scolaire, qui s'est "bien passée". "Sa maîtresse est très encourageante même s'il a encore de grosses difficultés avec l'écrit et sa mémoire", peut-on lire. "Il a aussi vraiment du mal à se faire des copains à cause de sa fatigue et du fauteuil roulant qui l'empêchent de jouer comme les autres enfants dans la cour de récréation." L'enfant prend son repas une fois par semaine à la cantine scolaire, et est "ravi d'y aller", poursuivent ses proches.

"La route est encore longue"

Sa mobilité reste toutefois toujours réduite. "En juillet, nous avons réussi à l'emmener dans un gîte adapté, en petite montagne, afin de l'entraîner à marcher avec sa béquille sur des sentiers pentus et un peu accidentés", écrit sa famille. "Nous l'avons rattrapé un nombre incalculable de fois, mais il a progressé sur la maîtrise de son centre de gravité. Au bout de 15 jours, il penchait ses épaules en avant ou en arrière en fonction de la pente. Un vrai petit aventurier !"

Sa garde-robe a aussi été modifiée, sans boutons ni lacets, "pour qu'il puisse s'habiller tout seul". "Il en est très fier", se réjouissent ses proches. "Il peut également faire un peu de tricycle derrière notre maison : il adore faire courir son papa !"

En revanche, l'inscription dans un club de football, comme il le souhaite, n'a pas pu être réalisée. "Ce n'est malheureusement pas encore possible", regrettent-ils. "En revanche, nous l'avons inscrit à la piscine où il se rend avec une éducatrice spécialisée. Elle est très contente de ses progrès, car il commence à pouvoir fermer la bouche dans l'eau. Il ne peut pas encore mettre la tête sous l'eau, car il ne contrôle pas encore sa respiration par le nez, mais nous espérons que petit à petit, il y arrivera."

Lire aussi

"La route est encore longue", conclut sa famille, "mais notre petit chevalier ne baisse pas les bras, son courage et ses efforts sont juste incroyables." "Nous espérons que les vœux de complet rétablissement que nombre d'entre vous nous transmettent se réalisent."


Id¨¨r Nabili

Tout
TF1 Info