P¨¦nurie d'amoxicilline : p¨¦diatres et infectiologues redoutent "une crise majeure"

Stephanie Josset (avec AFP) | Reportage : Guillaume Frixon et Patrick Delannes
Publi¨¦ le 23 novembre 2022 ¨¤ 15h22
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Depuis plusieurs semaines, l'amoxicilline manque dans les pharmacies sous sa forme p¨¦diatrique en sirop.
Or, cet antibiotique est l'une des mol¨¦cules les plus prescrites aux enfants.
Les principales organisations de p¨¦diatres et infectiologues tirent la sonnette d'alarme.

"Toutes les conditions sont réunies pour une crise majeure de santé publique en pédiatrie d'ici à quelques jours". Dans un communiqué commun, les principales organisations de pédiatres et infectiologues tirent unanimement la sonnette d'alarme : le manque d'amoxicilline, l'un des antibiotiques les plus prescrits aux enfants, devient préoccupant. 

Ce médicament est indiqué pour soigner des infections bactériennes, notamment certaines otites ou des pneumonies. Il existe des molécules de recours, mais impossible de compter dessus très longtemps, car "les stocks (...) aux formes pédiatriques d'amoxicilline ne permettront pas de tenir au-delà de quelques semaines", précisent-ils. Cette pénurie pourrait, selon eux, provoquer une situation encore plus difficile à gérer que l'épidémie de bronchiolite, qui a fortement mobilisé les services hospitaliers ces dernières semaines. 

Retour ¨¤ la normale "dans les semaines, les mois qui viennent"

Interrogé dimanche dernier lors de l'émission "Le Grand Jury-RTL-Le Figaro-LCI", François Braun, ministre de la Santé, a lui-même indiqué qu'une date de retour à la normale était "difficile à dire", évoquant "les semaines, les mois qui viennent". Les autorités sanitaires, qui ont pris acte la semaine dernière des fortes tensions d'approvisionnement, ont déjà pris des mesures. Les pharmaciens ont été appelés à limiter la quantité d'amoxicilline distribuée aux patients en officine. 

Insuffisant, selon les professionnels, qui réclament "une réduction drastique" de la prescription. "Il sera probablement nécessaire de revoir un grand nombre de recommandations, et de les faire appliquer de façon plus contraignante", précise le communiqué diffusé mardi. Avec un objectif : celui de limiter strictement sa délivrance aux cas qui le nécessitent vraiment. Car aujourd'hui encore, ces molécules tendent à être prescrites trop largement, alors qu'elles ne sont pas efficaces sur toutes les maladies, notamment la bronchiolite. 

Production d¨¦localis¨¦e et recrudescence des maladies

En attendant, le ministre de la Santé a annoncé avoir interdit la vente d'amoxicilline à d'autres pays. François Braun qui, par ailleurs, a souligné la nécessité de relocaliser : "L'enjeu, qui est majeur, c'est que ce ne sont pas des médicaments qui sont produits en France". Le ministre a également précisé que le plan d'investissements "France 2030" était aussi une réponse à ce problème, avec la volonté du gouvernement de "rapatrier toutes ces industries qui produisent ces médicaments essentiels en France, en Europe, pour assurer notre souveraineté".

Lire aussi

Selon les autorités sanitaires, cette pénurie exceptionnelle s'explique aussi par une hausse de la demande, après plusieurs années marquées par la crise du Covid et les mesures sanitaires, notamment le port du masque, qui avaient réduit la transmission de certaines maladies. 


Stephanie Josset (avec AFP) | Reportage : Guillaume Frixon et Patrick Delannes

Tout
TF1 Info