L¡¯¨¦pid¨¦mie de grippe saisonni¨¨re

Grippe : quelles sont les premi¨¨res r¨¦gions touch¨¦es par l'¨¦pid¨¦mie??

Aur¨¦lie Loek
Publi¨¦ le 24 novembre 2022 ¨¤ 12h26, mis ¨¤ jour le 24 novembre 2022 ¨¤ 14h40
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La grippe saisonni¨¨re op¨¨re une arriv¨¦e pr¨¦coce en France cette ann¨¦e.
En m¨¦tropole, cinq r¨¦gions sont en phase "pr¨¦-¨¦pid¨¦mique".
L'¨¦pid¨¦mie est par ailleurs d¨¦j¨¤ d¨¦clar¨¦e en Martinique, ¨¤ Mayotte et ¨¤ la R¨¦union.

À l'approche de l'hiver, la menace de la grippe saisonnière plane sur la France. Tandis que le virus était quasi inexistant l'année dernière, atteignant son pic en avril, soit de manière très tardive par rapport à sa circulation habituelle, les professionnels de santé s'inquiètent cette année de l'arrivée précoce du virus sur le territoire. Plusieurs régions sont déjà touchées par l'épidémie. 

Une circulation du virus en augmentation

C'est le cas en Outre-mer, qui observe une circulation du virus en Martinique, à Mayotte et à la Réunion. Si les virus grippaux circulent fréquemment en octobre-novembre à La Réunion, c'est "atypique" à cette période aux Antilles et à Mayotte, relève Santé publique France dans son bulletin épidémiologique. Les autorités sanitaires notent néanmoins une baisse des indicateurs à la Réunion et en Martinique, tandis qu'ils sont stables à Mayotte.

En métropole, si le nombre de cas dans l'absolu est encore faible, et n'est pas de nature, pour le moment, à mettre le système de soins en difficulté, certaines régions sont d'ores et déjà entrées en phase "pré-épidémique". C'était le cas de la Bretagne, depuis deux semaines. Le 23 novembre, Santé publique France a ajouté le Centre-Val de Loire, les Hauts-de-France, l'Île-de-France et la Normandie.

Dans son bulletin épidémiologique, l'autorité de santé note plus généralement la forte augmentation de la circulation du virus sur le territoire. Les consultations pour syndrome grippal ont ainsi bondi de deux tiers par rapport à la semaine précédente, et le nombre de passages aux urgences pour grippe ou symptômes grippaux de 39%. L'épidémie serait donc en train de se propager, alors même qu'elle est annoncée comme particulièrement intense cette année, selon les professionnels de santé.

Lire aussi

C'est pourquoi ceux-ci incitent les personnes les plus vulnérables à se faire vacciner, alors même que la campagne, commencée le 18 octobre dernier, peine à démarrer. Au 18 novembre, un peu plus de 7 millions de doses ont été distribuées, contre 8,6 millions l'an dernier. Le ministre de la Santé, François Braun, a assuré que le système de santé, déjà en difficulté face à une épidémie de bronchiolite, pourra "supporter l'arrivée de la grippe si tout le monde y met du sien (et) si les personnes les plus fragiles se font vacciner".


Aur¨¦lie Loek

Tout
TF1 Info