La pollution de l'air a tu¨¦ au moins 238.000 personnes en Europe en 2020

CQ
Publi¨¦ le 24 novembre 2022 ¨¤ 7h46
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

En 2020, 283.000 Europ¨¦ens sont morts pr¨¦matur¨¦ment ¨¤ cause de la pollution aux particules fines.
C'est plus qu'en 2019 et ¨¤ contrecourant de ces vingt derni¨¨res ann¨¦es, o¨´ ces d¨¦c¨¨s sont en net recul.

La pollution aux particules fines a provoqué au moins 238.000 décès prématurés dans les pays de l'Union européenne en 2020. Le nouveau rapport de l'Agence européenne de l'environnement (AEE), publié ce jeudi 24 novembre, marque une légère hausse des morts liés à la pollution, ce qui n'était pas arrivé depuis vingt ans. En 2019, on déplorait en Europe environ 231.000 décès prématurés causés par la pollution de l'air. 

Cette hausse peut s'expliquer par le fait que le covid, très virulent en Europe en 2020, a touché plus durement les personnes présentant des comorbidités liées à la pollution de l'air, qu'il s'agisse d'un cancer, d'une maladie pulmonaire ou d'un diabète de type 2. "Si l'on compare 2020 à 2019, le nombre de décès prématurés attribuables à la pollution atmosphérique a augmenté pour les (particules fines) PM2,5 mais a diminué pour (le dioxyde d'azote) NO2 et (l'ozone) O3", ces derniers polluants provenant du trafic routier ou de l'industrie, détaille l'AEE dans son étude. 

Depuis vingt ans, la pollution fait moins de morts sur le continent. "Depuis 2000, les émissions des principaux polluants atmosphériques, y compris les oxydes d'azote (NOx), provenant des transports ont considérablement diminué", note l'AEE dans un autre rapport, tandis que "les émissions de polluants provenant de l'approvisionnement en énergie ont également connu des réductions importantes". Résultat, en dix ans, "environ 60 000 personnes de moins sont décédées prématurément à cause de la pollution aux particules fines en 2018 par rapport à 2009". 

Lire aussi

D'ici à 2030, l'UE ambitionne de réduire de plus de 50% les décès prématurés causés par la pollution par rapport à 2005. Mi-novembre, la Commission européenne s'est attaquée à la pollution automobile en proposant d'instaurer la norme Euro 7, qui réduirait les émissions d'oxydes d'azote. Dès 2035, les voitures neuves essence et diesel ne pourront plus être vendues en Europe, au profit des véhicules électriques.


CQ

Tout
TF1 Info