La r¨¦forme des retraites d'Emmanuel Macron

R¨¦forme des retraites : Philippe Martinez se redit "oppos¨¦", sur LCI, ¨¤ l'allongement de l'?ge de d¨¦part

Aur¨¦lie Loek
Publi¨¦ le 22 septembre 2022 ¨¤ 9h40
JT Perso

Source : L'Invit¨¦ Politique

Le secr¨¦taire g¨¦n¨¦ral de la CGT a rappel¨¦ sur LCI, ce jeudi matin, son opposition ¨¤ la r¨¦forme des retraites voulue par Emmanuel Macron.
D'apr¨¨s Philippe Martinez, l'ex¨¦cutif ne donnerait pas de raisons suffisantes pour justifier cet allongement de l'?ge l¨¦gal de d¨¦part.
Le syndicaliste a par ailleurs estim¨¦ que les "concertations" du gouvernement n'en ¨¦taient pas.

Philippe Martinez ne dévie pas. Invité de L'Interview politique de LCI, ce jeudi 22 septembre, le secrétaire général de la CGT a réaffirmé son opposition ferme à la réforme de la retraite voulue par le gouvernement, et qui pourrait être incluse dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale. Il a rappelé que l'ensemble des syndicats y étaient opposés.

Ce qu'on combat, c'est l'objectif, quelle que soit la forme

Philippe Martinez

"Nous, on est opposés, comme une majorité de Français, à l'allongement du départ de l'âge à la retraite", a martelé Philippe Martinez, ajoutant : "Le gouvernement, lui, veut le faire. Il faut qu'il nous explique pourquoi, dans quel but, parce que ses arguments ne sont pas valables"

À propos des hésitations de la part de l'exécutif sur la manière dont le texte sera présenté législativement, le premier représentant de la CGT a rappelé la position de son syndicat : "Nous, ce qu'on combat, c'est l'objectif, quelle que soit la forme, parce que l'objectif du président de la République c'est de décaler l'âge de la retraite. C'est ça que nous combattons parce qu'on pense que ce n'est pas l'actualité".

Lire aussi

Emmanuel Macron a justifié cet allongement de l'âge légal de départ à la retraite, sans trancher s'il serait fixé à 64 ou 65 ans, afin d'éviter que le système de financement des retraites par répartition soit déficitaire. Philippe Martinez, lui, a jugé qu'il fallait prendre le temps de réfléchir sur d'autres sources de financement. Or, malgré la concertation mise en avant par l'exécutif, le secrétaire général de la CGT a regretté que ses propositions ne soient pas écoutées. "Tous les syndicats sont contre cette mesure, c’est suffisamment rare pour être écouté", a-t-il encore insisté.


Aur¨¦lie Loek

Tout
TF1 Info