Apr¨¨s les ¨¦lections l¨¦gislatives, une France ingouvernable ?

Gouvernement d'union nationale : pourquoi, ¨¤ la lecture de l'Histoire, certains s'indignent de cette id¨¦e

Justine Faure
Publi¨¦ le 22 juin 2022 ¨¤ 12h19, mis ¨¤ jour le 22 juin 2022 ¨¤ 15h56
JT Perso

Source : L'Invit¨¦ Politique

Fabien Roussel (PCF) et Marine Le Pen (RN) assurent que mardi, le pr¨¦sident de la R¨¦publique a ¨¦voqu¨¦ aupr¨¨s d'eux la possibilit¨¦ de b?tir un "gouvernement d'union nationale".
Plusieurs ont d¨¦j¨¤ ¨¦t¨¦ form¨¦s dans le pass¨¦, ¨¤ chaque fois dans des moments de crise importants.
Ce qui fait dire ¨¤ une partie de l'opposition que cette proposition d'Emmanuel Macron est inappropri¨¦e.

"La situation ne le justifie pas", selon Marine Le Pen. Après avoir confirmé, ce mercredi 22 juin, que le chef de l'État lui avait bien fait part, la veille lors de leur entretien, de son hypothèse de constituer un gouvernement d'union nationale, comme au communiste Fabien Roussel, la présidente du Rassemblement national a rejeté l'idée. "Le gouvernement d’union nationale, c'est quand la Nation est menacée gravement, pas quand le président de la République perd une élection. (...) Est-ce que la crise est d’une gravité telle qu’on doit effacer le juste débat de la démocratie qui consiste à avoir d’un côté une opposition et de l’autre côté une majorité ? Non, évidemment", a également estimé le patron des sénateurs LR, Bruno Retailleau, ce mercredi matin sur LCI.

Le leader écologiste Julien Bayou a lui aussi jugé qu'il n'y avait "pas lieu d’avoir un gouvernement d’union nationale". "L’union nationale fait référence à des périodes historiques où les gens se rassemblaient pour faire face à l’ennemi qui détruisait", a abondé le député LFI du Nord Adrien Quatennens. 

Dans l'histoire de la France, plusieurs gouvernements d'union nationale se sont mis en place. Bruno Retailleau fait référence, dans son intervention sur LCI, à l'Union sacrée mise en place en 1914, au déclenchement de la Première Guerre mondiale. Dès la proclamation de l’état de siège sur le territoire, le 2 août 1914, le président de la République Raymond Poincaré convoque le Parlement en session extraordinaire. Le 4 août, dans un message aux assemblées, il déclare : "Dans la guerre qui s'engage, la France (...) sera héroïquement défendue par tous ses fils, dont rien ne brisera devant l'ennemi l'union sacrée et qui sont aujourd'hui fraternellement assemblés dans une même indignation contre l'agresseur et dans une même foi patriotique." 

Les projets de loi présentés par le gouvernement pour mettre le pays en état de guerre sont adoptés sans débat, à l’unanimité à la Chambre comme au Sénat. Les chambres décident même de s'en remettre complètement au gouvernement pour permettre à leurs parlementaires de rejoindre le front. Jusqu'à l'été 2017, cette Union sacrée sera respectée par tous les groupes parlementaires.

Un gouvernement d'union nationale en 1934 avec des ¨¦meutes antiparlementaires

En 1934, Gaston Doumergue est rappelé comme président du Conseil pour former un gouvernement d'union nationale après les événements du 6 février. Ce jour-là, une manifestation antiparlementaire est organisée devant la Chambre des députés par des groupes de droite, des associations d'anciens combattants et des ligues d’extrême droite. Ils s'indignent du limogeage du préfet de police de Paris suite à l'affaire Stavisky, du nom d'Alexandre Stavisky, escroc soupçonné d'avoir agi avec la complaisance de personnels politiques, et mort dans des circonstances mystérieuses. De nouvelles manifestations ont lieu dans les jours qui suivent, et feront 30 morts.

Selon Fabien Roussel, Emmanuel Macron envisage de recréer un gouvernement d'union nationale comme à partir de 1944. "Nous avons déjà participé à un gouvernement d'union nationale en 1945, ce n'est pas quelque chose qui nous choque de participer, avec d'autres, à la reconstruction de la France", a déclaré le député du Nord sur LCI. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le Gouvernement provisoire de la République française durera jusqu'à l'instauration de la IVe République. Plusieurs gouvernements se succèderont, dont deux dirigés par le général de Gaulle, avec des membres de tous les partis politiques. 


Justine Faure

Sur le
m¨ºme th¨¨me

Tout
TF1 Info