Apr¨¨s les ¨¦lections l¨¦gislatives, une France ingouvernable ?

Que retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron ?? L¡¯analyse d¡¯Adrien Gindre

La r¨¦daction de TF1info | Adrien Gindre
Publi¨¦ le 23 juin 2022 ¨¤ 9h18
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Emmanuel Macron a pris la parole mercredi pour la premi¨¨re fois depuis le second tour des l¨¦gislatives.
Le chef du service politique de TF1/LCI, Adrien Gindre, analyse ce qu¡¯il faut retenir de cette allocution.

Face aux résultats du second tour des élections législatives et le revers politique qu’ils ont impliqué pour le Président de la République, Emmanuel Macron était resté plutôt discret. Il a finalement pris la parole dans une courte allocution à 20 heures ce mercredi 22 juin. Voici les trois points à retenir selon Adrien Gindre, chef du service politique de TF1/LCI.

Toujours pas de solution pour le chef de l'?tat

Tout d'abord, il n’y aura pas de Gouvernement d’union nationale. Alors que cette solution avait été évoquée à l’issue de discussions avec un certain nombre de responsables politiques, Emmanuel Macron est revenu aux deux hypothèses de départ, qui sont de créer une alliance durable avec un partenaire à trouver ou de négocier des alliances texte par texte. 

Par conséquent, le Président renvoie une nouvelle fois la balle aux oppositions et demande aux groupes politiques de dire "en toute transparence la part d’intérêt général qu’ils sont prêts à prendre". Durant cette prise de parole, rien n’a cependant été dit à propos de la Première ministre ou du gouvernement. Leur avenir est donc toujours aussi incertain.

Pour résumer, selon Adrien Gindre, le président, avec cette allocution, s’achète du temps supplémentaire, en donne aux oppositions et prend les Français à témoin. "Mais il n’a pas trouvé, semble-t-il, la baguette magique qui lui permettrait d’élargir sa majorité et d’apaiser ses difficultés", fait-il remarquer sur le plateau de TF1. Face à une situation inédite, et sans solution, le Président de la république s’envole jeudi 23 juin à Bruxelles pour un Conseil européen. Il demande d’ici son retour aux groupes de l’Assemblée de clarifier leurs positions.


La r¨¦daction de TF1info | Adrien Gindre

Tout
TF1 Info