S¨¦cheresse : 2022, une ann¨¦e historique

Descente d¡¯air polaire : jusqu¡¯¨¤ 30¡ãC perdus entre lundi dernier et ce week-end

Guillaume Woznica
Publi¨¦ le 15 septembre 2022 ¨¤ 14h37, mis ¨¤ jour le 17 septembre 2022 ¨¤ 8h30
JT Perso

Source : TF1 Info

Apr¨¨s les records de chaleur du d¨¦but de semaine, place ¨¤ des temp¨¦ratures beaucoup plus respirables.
Mais avec un flux basculant au nord, la chute sera brutale avec l¡¯installation d¡¯une fra?cheur marqu¨¦e.
De 10 ¨¤ 15¡ãC au-dessus des normales, les valeurs passeront ¨¤ 4 ¨¤ 6¡ãC en dessous de ces normales ce week-end.

Ressortez les pulls ! Alors qu’une chaleur hors norme dominait en début de semaine avec des pointes à plus de 40°C dans les Landes, voilà qu’une fraîcheur marquée s’installe pour ce week-end qui, hasard du calendrier, correspond au dernier de l’été calendaire. Si la situation ne sera pas inédite ou exceptionnelle, c’est la transition qui s'avère aussi brutale que remarquable ce samedi matin, puisque les thermomètres perdent jusqu’à 30°C entre les maximales du début de semaine et les minimales prévues ce week-end ! 

Des gel¨¦es blanches jusqu¡¯en plaine ce week-end

La baisse des températures amorcée entre mardi et mercredi selon les régions s’accentue ce week-end. Ce samedi, les minimales passent sous la barre des 10°C dans quasiment toutes les régions, exceptions faites des littoraux et des départements méditerranéens où le mercure peut encore afficher 13 ou 14°C, voire plus en Corse. Ailleurs, les thermomètres indiqueront le plus souvent entre 4 et 7°C, un peu plus dans les grandes villes. Aux heures les plus chaudes, la barre des 20°C ne sera franchie qu’entre le sud-ouest et les côtes méditerranéennes. Ailleurs, les maximales ne dépasseront pas 14 à 18°C sous abri. 

Cet épisode de fraîcheur, le premier depuis début avril, atteindra son pic au cours de la matinée de dimanche. Les minimales varieront alors de 3 à 6°C dans les campagnes des deux tiers et à proximité de tous les reliefs. Localement, des gelées blanches seront possibles, comme dans l’intérieur de la Normandie, vers le Nivernais, la Lorraine ou encore l’Auvergne. L’après-midi en revanche, les valeurs gagneront un ou deux degrés par rapport à la veille, le seuil des 20°C remontant jusqu’au sud de la Bretagne. 

Un vent de nord accentuant la sensation de fra?cheur

La chute, depuis lundi dernier, est sévère : de 40 à 9°C dans les Landes, de 35 à 5°C en Loire-Atlantique ou encore de 34 à seulement 2°C du côté d’Aurillac ! Pas de record à attendre toutefois, les matinées de septembre ayant accueilli les premières gelées sous abri au début du XIXe siècle, ce qui ne sera pas le cas cette fois-ci. Cette situation n’a donc rien d’exceptionnel, les fortes variations thermiques sur un court laps de temps étant l’une des caractéristiques des intersaisons que sont le printemps et l’automne. 

Par ailleurs, ces premiers frimas de l’automne s’accompagneront d’un petit vent de nord soufflant jusqu’à 40 ou 50 km/h en rafales, ce qui renforçant la sensation de fraîcheur, voire de froid. Ainsi, en début de journée et en cas d’exposition aux courants d’air, le ressenti sera froid pour la saison. L’après-midi, il sera plus agréable grâce à l’ensoleillement qui s’annonce généreux sur tout le territoire. 


Guillaume Woznica

Tout
TF1 Info