Avis d'enl¨¨vement en Suisse : le p¨¨re et ses deux enfants retrouv¨¦s en France

A.S
Publi¨¦ le 24 novembre 2022 ¨¤ 11h19
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La police cantonale de Gen¨¨ve (Suisse) avait lanc¨¦ mardi un "avis d'enl¨¨vement" concernant deux enfants de 7 et 5 ans.
Leur p¨¨re ¨¦tait soup?onn¨¦ de s¡¯¨ºtre enfui avec eux apr¨¨s ¨ºtre all¨¦ les chercher ¨¤ la sortie de l¡¯¨¦cole ¨¤ Th?nex.
Ils ont ¨¦t¨¦ retrouv¨¦s mercredi soir en France.

Ils étaient recherchés depuis mardi matin et un avis d'enlèvement avait été diffusé. Ce jeudi, la police cantonale de Genève annonce que "Julie et Milo V. et leur père Monsieur Laurent V. ont été retrouvées hier soir (mercredi soir) en France voisine, saines et sauves."

La police n'a pas donné davantage d'éléments sur les circonstances dans lesquelles les trois membres de cette famille avaient été retrouvés, ni dans quelle ville de l'Hexagone, renvoyant, pour toute information complémentaire, au ministère public Genevois.  "Le mercredi 23 novembre 2022, peu après 19h00, la gendarmerie française a procédé à l'interpellation sur la commune de Fillinges (Haute-Savoie Ndlr), en France voisine, d'un individu soupçonné d'avoir enlevé ses enfants. Cette interpellation s'est déroulée dans le calme. Le prévenu a été placé en garde à vue en France pour enlèvement de mineurs. Les enfants âgés de 5 et 7 ans sont en bonne santé et ont été remis dès hier soir aux autorités suisses, en application des accords de coopération internationale. Une demande d'extradition a été adressée aux autorités françaises. Le prévenu bénéficie de la présomption d'innocence", nous détaille ce dernier jeudi midi. 

Un avis de recherche et un courrier

Mardi soir, la police cantonale de Genève avait lancé un avis de recherche avec un signalement précis concernant ce père de famille et ses deux enfants. "Monsieur Laurent V. s'est rendu le mardi 22 novembre vers 11 heures à la sortie de l'école du Pont-Bochet située sur la commune de Thônex (à six kilomètres de Genève, NDLR). Il a quitté les lieux en compagnie de ses enfants, Julie et Milo, âgés de 7 et 5 ans, et n'a donné aucune nouvelle depuis ce moment. Il pourrait se trouver, ainsi que ses enfants, en France voisine", précisait-elle dans un communiqué avec photos.

Dans un courrier envoyé entre mardi et mercredi à certains médias, le père de famille avait expliqué son geste. La Tribune de Genève, parmi les destinataires de la missive, rapportait que Laurent V.  y indiquait "son désaccord profond avec diverses décisions du Service de protection des mineurs (SPMI) et du Tribunal de protection de l’adulte et de l’enfant (TPAE)". "Étant interdit de tout contact avec eux depuis une quarantaine de jours", il avait donc décidé, "par mesure de protection" selon lui envers ses enfants, "de les extraire momentanément de cette spirale institutionnelle fonctionnant en vase clos".

Lire aussi

Le père assurait aussi que Julie et Milo étaient "en parfaite sécurité auprès de lui" et seraient "préservés de tous les dangers". Il écrivait par ailleurs qu’il accepterait "un retour à la table des négociations" si le dossier était "transmis à une autorité tierce et indépendante pour qu’un réexamen de fond soit réalisé"

Le média suisse précisait également que le père de famille accusait "la mère des enfants de maltraitance". "Un désaccord autour de la garde a fait office de détonateur dans ce dossier qui dure depuis plusieurs années. Les parents se partageaient initialement les bambins sous le régime de garde alternée, jusqu’à ce que, récemment, la garde soit confiée à la mère. À la suite de cette décision, l’homme avait déjà disparu durant un week-end avec ses enfants voici un peu plus d’un mois. Il était depuis sous le coup d’une interdiction d’approcher les petits, qu’il n’a manifestement ni acceptée, ni supportée. Cet épisode avait par ailleurs débouché sur le placement de la fillette dans un foyer d’urgence", détaillait ainsi La Tribune de Genève.


A.S

Tout
TF1 Info