La Floride violemment frapp¨¦e par l'ouragan Ian

VID?O - Floride : une ¨¦quipe de TF1 a pu se rendre sur l'?le de Sanibel, coup¨¦e du monde par l'ouragan Ian

TF1info | Reportage : Axel Monnier, Herv¨¦ Ecarnot
Publi¨¦ le 1 octobre 2022 ¨¤ 20h04
JT Perso

Source : JT 20h WE

Apr¨¨s le passage de Ian sur la Floride, l'?le de Sanibel est coup¨¦e du monde.
C'est sans doute l¨¤ que l'ouragan a ¨¦t¨¦ le plus violent.
Notre ¨¦quipe est la seule ¨¤ avoir pu s'y rendre.

Dans le chaos, Jim et son fils se sont emparés d'un bateau à la dérive. Ils l'utilisent désormais pour aller secourir les sinistrés coincés sur Sanibel, juste en face de la ville de Fort Myers. Ils nous emmènent avec eux, nous offrant une visite unique sur cette île coupée du monde, que l'on peut voir dans le reportage ci-dessus. "C'est rude", explique Jim lorsque notre équipe embarque, "il y a tellement de dégâts... on a encore des amis sur place, et il faut qu'on les sorte de là"

Le seul pont reliant l'île au continent a été détruit par l'ouragan. C'est pourquoi, en plus de la sécurité civile et de l'armée dans les airs, de nombreux bénévoles participent à l'évacuation, avec une flottille de petits bateaux.

Le père et le fils vivent eux aussi sur l'île, et ils commencent par vérifier l'état de leur propre maison, que l'eau a inondée jusqu'à trois mètres de haut. "Le rez-de-chaussée est foutu", constate Jim, "on a perdu plein d'affaires". Un rapide bilan, mais ils ne s'éternisent pas sur place, il y a trop à faire avant la tombée de la nuit. Ils prennent des photos des dégâts pour leurs voisins, qui n'ont pas pu revenir sur Sanibel, et récupèrent quelques affaires pour les uns ou les autres. Surtout, ils vérifient qu'il n'y a plus personne dans les habitations. L'ouragan Ian était attendu beaucoup plus au nord, près de Tampa, et son arrivée violente sur les côtes de Fort Myers a surpris beaucoup d'habitants.

Retrouvailles

Les 86 km² de l'île ont été ravagés par l'eau et les vents. Aujourd'hui, il n'y a plus d'électricité, ni d'eau courante, et quasiment plus d'accès au réseau téléphonique. En chemin, notre équipe croise Annie, sur une route au milieu de nulle part. C'est le seul endroit d'où passent ses appels vers le continent. Elle avait choisi de rester, mais s'active pour rassurer ses proches. Jim, soulagé, finit par retrouver des amis dont il était sans nouvelles.

J'ai cru qu'elle ¨¦tait morte

La fille d'une rescap¨¦e de Sanibel

Le soleil se couche déjà, il faut vite partir, quitter ce petit paradis, rendu en si inhospitalier par le passage de l'ouragan. Sur le chemin du retour, on croise d'autres embarcations, remplies de sinistrés. Aidés par des habitants, ils sont ensuite pris en charge par des associations et des équipes médicales. Une fille vient de retrouver sa mère, après avoir roulé 19 heures d'affilée en voiture, depuis Chicago. "J'ai cru qu'elle était morte", souffle-t-elle, soulagée, "il y avait tellement de problèmes de communication".  

Lire aussi

En tout, parmi les quelque 6000 habitants de l'île, 300 personnes sont encore portées disparues. Si certaines n'ont tout simplement pas prévenu qu'elles avaient pu être évacuées en amont, d'autres manquent encore à l'appel. C'est pour cela que les recherches vont encore se poursuivre, jour et nuit.


TF1info | Reportage : Axel Monnier, Herv¨¦ Ecarnot

Tout
TF1 Info