Ukraine : plus de sept mois de guerre

"On a l'impression qu'ils sont venus faire la teuf" : sur LCI, le porte-parole de l'ambassade russe r¨¦agit aux arrestations lors des manifestations anti-guerre

Publi¨¦ le 22 septembre 2022 ¨¤ 17h35, mis ¨¤ jour le 22 septembre 2022 ¨¤ 19h31
JT Perso

Source : Le Temps de l'Info

Le diplomate ¨¦tait l¡¯invit¨¦ d¡¯Elizabeth Martichoux, ce jeudi 21 septembre sur LCI, au lendemain de manifestations, organis¨¦es dans plusieurs villes de Russie, hostiles ¨¤ la guerre en Ukraine et ¨¤ la mobilisation militaire d¨¦cr¨¦t¨¦e par Vladimir Poutine.
Alexander Makogonov, porte-parole de l¡¯ambassade de Russie en France, a donn¨¦ son interpr¨¦tation de ces ¨¦v¨¦nements, auxquels ont pris part, selon lui, "une poign¨¦e de personnes".
Plusieurs d'entre elles ont ¨¦t¨¦ interpell¨¦es.

Invité ce jeudi sur LCI, Alexander Makogonov, le porte-parole de l’ambassade de Russie en France, est revenu sur les manifestations organisées dans plusieurs villes russes à la suite de l’annonce faite la veille par Vladimir Poutine de la mobilisation militaire partielle. La perspective de voir près de 300.000 appelés, des réservistes amenés à combattre en Ukraine, a provoqué des mouvements de protestation en Russie. 

Des manifestations jug¨¦es "rocambolesques" par le diplomate russe

Assiste-t-on, après plus de six mois de guerre, aux prémices d’une prise de conscience russe ? "Il s’agit d’une poignée de jeunes et en regardant ces images, on a plutôt l’impression qu’ils sont venus faire la teuf", explique le diplomate. "Le plus paradoxal, c’est que ces jeunes gens ne sont pas du tout concernés par la mobilisation", assure M. Makogonov, qualifiant ces manifestations de "rocambolesques". 

Lire aussi

Elles ont pourtant conduit les forces de l’ordre russes à arrêter plus de 1300 personnes à travers le pays, selon une ONG. À Moscou, au moins 50 interpellations ont eu lieu sur l'une des artères centrales de la capitale, indiquait mercredi soir l’AFP. "Sans les tabasser ou les humilier", précise Makogonov. "La police fait son job, elle maintient l’ordre public, c’est sa mission, donc là, c'est normal : ces manifestations ne sont pas autorisées. C’est normal, ils font leur travail", déclare le porte-parole. 

Ces protestations sont les plus importantes en Russie depuis celles ayant suivi l'annonce de l'offensive de Moscou en Ukraine fin février.


La r¨¦daction TF1 Info

Sur le
m¨ºme th¨¨me

Articles

Tout
TF1 Info