Invasion russe en Ukraine : Poutine refuse de c¨¦der

Guerre en Ukraine : que sont les canons Panzerhaubitze 2000, que Berlin livre ¨¤ Kiev ?

L¨¦a COUPAU
Publi¨¦ le 21 juin 2022 ¨¤ 19h24
JT Perso

Source : Les MATINS LCI

Sur le terrain, les Ukrainiens rencontrent certaines difficult¨¦s contre les forces russes.
Pour aider les premiers, Berlin a envoy¨¦ des canons Panzerhaubitze 2000.
L'arm¨¦e allemande avait annonc¨¦ leur livraison en mai dernier.

Acculées dans le Donbass, les forces ukrainiennes en ont bien besoin. Ce mardi, Kiev a confirmé l'arrivée de canons automoteurs allemands Panzerhaubitze 2000 ("obusier blindé 2000") pour son artillerie. Ils font "enfin partie de l'arsenal d'obusiers de 155 mm", s'est félicité, ce même jour sur Twitter, le ministre de la Défense ukrainien, Oleksiï Reznikov, ajoutant "apprécier les efforts" de l'Allemagne. Promis le mois dernier par Berlin, quel est cet armement capable de repousser les Russes ?

Sp¨¦cialiste des longues distances

Fabriqué par l'industriel Krauss-Maffei Wegmann (KMW), le Panzerhaubitze 2000 (PzH) est présenté comme "l'un des systèmes les plus modernes" par la Bundeswehr, l'armée allemande elle-même. Et pour cause, ce canon de 155 mm, qui repose sur un camion blindé, est capable de tirer neuf à dix coups par minute, dont les trois premiers en dix secondes. Selon certains médias allemands, il peut également envoyer jusqu'à six obus - sur des trajectoires plus ou moins inclinées - pour qu'ils atteignent leur cible en même temps.

En fonction des munitions utilisées, la portée du PzH, très utile dans les longues distances, peut aller entre 30 et 40 km, précise également l'armée sur son site. Mais sa force réside surtout dans sa flexibilité. Malgré son poids de 57 tonnes, l'engin peut réagir rapidement et suivre le rythme des formations de chars grâce à sa vitesse maximale de 60 km/h. Par ailleurs, des systèmes radar, intégrés à l'obusier, appelés "Cobra", permettent de calculer précisément la position des cibles ennemies.

Tout juste réceptionnés par l'Ukraine, ces appareils proviennent directement des stocks de maintenance de la Bundeswehr, qui n'en dispose qu'une quarantaine d'opérationnels, avait indiqué, début mai, la ministre de la Défense allemande Christine Lambrecht. Elle avait alors promis sept de ces engins. Un mois plus, leur nombre exact n'a pas été confirmé. Par ailleurs, des soldats ukrainiens ont été formés à leur usage, indique l'armée allemande.

Après avoir limité ses livraisons à des armes défensives, Berlin a finalement décidé l'envoi de matériel lourd et annoncé dès fin avril vouloir fournir à Kiev des chars de type "Guepard". Plus récemment, les Pays-Bas ont livré cinq de ces obusiers. La France, de son côté, a indiqué vouloir munir l'Ukraine de six nouveaux canons Caesar, s'ajoutant aux douze déjà envoyés.


L¨¦a COUPAU

Tout
TF1 Info