Tuerie d'Uvalde : 19 enfants abattus dans une ¨¦cole du Texas

Contr?le des armes aux ?tats-Unis : r¨¦publicains et d¨¦mocrates s'entendent sur un projet de loi

Benoit Leroy (avec AFP)
Publi¨¦ le 22 juin 2022 ¨¤ 9h59
JT Perso

Source : JT 20h WE

En mai dernier, une fusillade a co?t¨¦ la vie ¨¤ 21 personnes, dont 19 enfants au Texas.
Dans la foul¨¦e, les ¨¦lus des deux bords politiques se sont r¨¦unis pour mettre sur pied une proposition de loi.
Le lobby des armes a, d'ores et d¨¦j¨¤, critiqu¨¦ le projet.

Une première depuis des décennies. Mardi 21 mai, des sénateurs américains, républicains et démocrates, ont dévoilé une proposition de loi visant à restreindre la violence par arme à feu après une série de fusillades meurtrières. Bien qu'en deçà des mesures réclamées par Joe Biden, aucun accord bipartisan n'avait eu lieu sur cette épineuse de la circulation des armes à feux depuis plusieurs décennies.

Il s'agit de "la législation contre la violence par arme à feu la plus importante en presque 30 ans", a tweeté le sénateur démocrate Chris Murphy. Ce texte de 80 pages "va sauver des milliers de vies", a-t-il ajouté. Cette collaboration avait été initiée après le massacre de l'école d'Uvalde, qui avait coûté la vie à 21 personnes, dont 19 enfants."Bien qu'il ne s'agisse pas de tout ce que nous voulions, cette législation est nécessaire de toute urgence", a dit Chuck Schumer, le chef des démocrates au Sénat, dans un communiqué.

Le républicain John Cornyn, qui a travaillé avec Chris Murphy sur le projet, a affirmé que le texte visait à faire en sorte que les attaques comme celle d'Uvalde soient "moins susceptibles de se produire, tout en protégeant le deuxième amendement" de la Constitution, qui permet de détenir des armes à feu. Outre un renforcement de la vérification des antécédents judiciaires et psychologiques pour les acheteurs d'armes âgés de 18 à 21 ans, le texte prévoit aussi un meilleur contrôle de la vente illégale d'armes. 

Un texte jug¨¦ trop restrictif par le lobby des armes

Après le drame d'Uvalde, le président Joe Biden avait déclaré vouloir interdire les fusils d'assaut et des chargeurs à grande capacité. Le chef de l'État entend, par ailleurs, rendre obligatoire la vérification des antécédents pour l'ensemble des acheteurs d'armes.

Bien que le texte n'aille pas très loin, le lobby des armes voit d'un très mauvais œil ce texte, encore loin d'être voté par les parlementaires. Selon la NRA (National Riffle Association), celui-ci pourrait "restreindre les achats d'armes légales". Le projet "laisse trop de latitude aux représentants de l'État et contient également des dispositions indéfinies et trop générales, invitant à une ingérence dans nos libertés constitutionnelles", a-t-elle dit dans un communiqué.


Benoit Leroy (avec AFP)

Tout
TF1 Info