Invasion russe en Ukraine : Poutine refuse de c¨¦der

EN DIRECT - Volodymyr Zelensky participera en visioconf¨¦rence au sommet de l'Otan

La r¨¦daction de TF1info
Publi¨¦ le 22 juin 2022 ¨¤ 6h30, mis ¨¤ jour le 22 juin 2022 ¨¤ 23h58
JT Perso

Le pr¨¦sident ukrainien Volodymyr Zelensky participera en visioconf¨¦rence au sommet de l'Otan, qui se tient ¨¤ Madrid du 28 au 30 juin.
Suivez les derni¨¨res informations.

DES "PROPOSITIONS CONCRÈTES" DE LA PART DU G7


Le sommet du G7 en fin de semaine en Allemagne débouchera sur "un ensemble de propositions concrètes pour augmenter la pression sur la Russie et montrer notre soutien collectif à l'Ukraine", a déclaré, mercredi, un haut responsable de la Maison Blanche.


Il a  indiqué que le sujet de l'énergie, dont le coût explose dans le monde, serait "au cœur des discussions" entre les dirigeants des États-Unis, de l'Allemagne, de la France, du Canada, de l'Italie, du Japon et du Royaume-Uni lors de ce sommet, tout comme la situation économique mondiale.

MÉDIAS


Une tour de télévision a été gravement endommagée à Donetsk par des bombardements. La diffusion a été interrompue, ont annoncé mercredi des médias d'État russes cités par l'agence de presse locale de Donetsk.

IRAN 


Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, est arrivé mercredi soir pour une visite de deux jours à Téhéran, où il a rencontré le président iranien Ebrahim Raïssi. Le diplomate russe doit "discuter avec les responsables iraniens sur l'accord nucléaire, la situation en Ukraine, en Syrie et en Afghanistan, le renforcement de la coopération commerciale et énergétique, ainsi que le développement de la coopération dans la région eurasienne et le Caucase", a indiqué Iribnews, le site internet de la télévision d'État.

CONFIANCE


Les États-Unis sont jugés plus fiables par les populations des pays alliés depuis l'invasion russe de l'Ukraine, a indiqué mercredi une étude du Pew Research Center, menée dans 18 États. En Suède, pays du Nord de l'Europe qui vient de présenter sa candidature pour adhérer à l'Otan, 84% des personnes interrogées estiment que Washington est un partenaire fiable, soit 21 points de plus qu'un an plus tôt. Une hausse comparable est enregistrée en Corée du Sud (83%, +25 points) et au Canada (84%, +16 points).


L'image de la Russie, déjà négative, a, en revanche, encore plongé. 

ESTONIE 


L'Estonie a accusé mercredi la Russie de mener des actions provoquant une escalade des tensions à l'approche d'un sommet de l'Otan la semaine prochaine, dont des simulations de tirs de missiles et des violations de son espace aérien. 


"Pour le moment, il n'y a pas de menace militaire immédiate contre l'Estonie. Néanmoins, nous constatons que la Fédération de Russie durcit sa réthorique et intensifie ses activités avant le sommet de Madrid", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère estonien de la Défense, Thomas Mell. "La Russie qui s'en prend à la Lituanie à cause de la mise en place de sanctions de l'Union européenne annoncées il y a des mois déjà, qui simule des attaques de missiles contre des cibles situées dans les pays baltes, et des hélicoptères de la Fédération de Russie qui violent les frontières des pays baltes, tout cela converge dans le temps et dans l'espace", a-t-il ajouté. 


"Ce comportement menant à l'escalade est une nouvelle confirmation que le sommet de l'Otan à venir à Madrid tombe effectivement à point nommé", martèle-t-il. 

SOMMET DE L'OTAN 


Le président ukrainien Volodymyr Zelensky participera en visioconférence au sommet de l'Otan, qui se tient à Madrid du 28 au 30 juin, a indiqué mercredi le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares. "Une session spéciale de travail sera dédiée à l'Ukraine" durant le sommet et "le président Zelensky sera présent lors de cette réunion en visioconférence", a-t-il précisé. "Il faut comprendre les circonstances extrêmes, d'une complexité absolue, relatives à l'entrée ou à la sortie (d'Ukraine) du président Zelensky", martèle-t-il. 

MYKOLAÏV 


Les sept missiles qui ont frappé mercredi la ville ukrainienne de Mykolaïv contenaient de l'huile de tournesol. 

LYSSYTCHANSK ET SEVERODONETSK


Un représentant des séparatistes prorusses a affirmé mercredi que les forces ukrainiennes défendant les villes de Lyssytchansk et Severodonetsk étaient sur le point d'être encerclées après des semaines de combats. "Très bientôt, les groupes (ukrainiens) à Lyssytchansk et Severodonetsk seront encerclés", a indiqué Andreï Marotchko, à l'antenne de Rossiïa 24. "Les victoires et les succès sont colossaux. Au cours des deux derniers jours, un travail énorme a été accompli", martèle-t-il. 

CHINE 


Le président chinois, Xi Jinping, a fustigé mercredi "l'élargissement des alliances militaires", responsable selon lui de la crise en Ukraine. "L'humanité a connu les ravages de deux guerres mondiales et le sombre brouillard de la confrontation de la guerre froide. Cette histoire douloureuse montre que la confrontation entre blocs hégémoniques (...) n'apportera pas la paix et la sécurité, mais seulement la guerre et les conflits", a-t-il déclaré.


"La crise en Ukraine est un autre signal d'alarme pour le monde : la foi aveugle dans la position de force, l'élargissement des alliances militaires et la recherche de sa propre sécurité au détriment de la sécurité des autres pays débouchent immanquablement sur une impasse sécuritaire", glisse encore le chef d'État, visant implicitement les États-Unis et l'Otan. Par ailleurs, les sanctions prises par les Occidentaux contre la Russie sont "un boomerang et une arme à double tranchant", a-t-il jugé. 

"ENCORE LOIN" DE NÉGOCIATIONS ENTRE LA RUSSIE ET L'UKRAINE


"La vérité, c'est que nous sommes encore loin de négociations entre l'Ukraine et la Russie parce que Poutine croit encore en la possibilité de pouvoir dicter la paix", a déclaré mercredi Olaf Scholz. 


Le chancelier allemand, qui appelle à "maintenir fermement le cap" du soutien occidental à Kiev, a affirmé que l'Ukraine avait "besoin d'un plan Marshall" pour sa reconstruction. "Nous aurons besoin de plusieurs milliards d'euros et de dollars supplémentaires et ce pendant des années", a-t-il estimé. 

FRAPPES DE MISSILES


Un tir de missile russe a fait au moins un mort dans la ville portuaire de Mykolaïv, dans le sud de l'Ukraine, a annoncé mardi son maire, Oleksandr Senkevych. L'attaque a provoqué plusieurs incendies et endommagé un certain nombre de bâtiments, dont une école, a-t-il précisé dans des propos relayés par le Gardian. 

FINLANDE


La Finlande est prête à combattre la Russie en cas d'attaque, ont prévenu mercredi les autorités locales. Le général Timo Kivinen, chef des forces armées finlandaises, a déclaré que son pays était prêt à faire face à toute forme d'agression de la part de son voisin et à opposer, le cas échéant, une forte résistance. 


La Finlande a maintenu un haut niveau de préparation militaire depuis la Seconde Guerre mondiale, a-t-il mis en avant. "Nous avons systématiquement développé notre défense militaire précisément pour ce type de guerre qui est menée là-bas (en Ukraine), avec une utilisation massive de la puissance de feu, des forces blindées et également des forces aériennes", déclare le dirigeant. "L'Ukraine a été une bouchée difficile à avaler (pour la Russie) et il en sera de même pour la Finlande", ajoute-t-il. 

KALININGRAD : LA RÉPONSE DE BERLIN AUX MENACES RUSSES


L'Allemagne rejette "fermement" les menaces de représailles brandies par la Russie envers la Lituanie après que cet Etat balte a instauré des restrictions pour certaines marchandises transitant vers l'enclave russe de Kaliningrad, a indiqué mercredi le porte-parole du gouvernement.


"Nous demandons à la Russie de ne pas prendre de mesures qui aillent à l'encontre du droit international", a ajouté Steffen Hebestreit alors que Moscou a promis de "sérieuses" représailles contre Vilnius après la mise en application de sanctions européennes liées à l'invasion de l'Ukraine.

UNE COMMÉMORATION SYNONYME DE PROPAGANDE ? 


La Russie, qui commémore mercredi l'invasion de l'URSS par les Nazis en 1941, a accusé l'Allemagne d'alimenter aujourd'hui une "hystérie russophobe", dans un contexte de vives tensions entre Moscou et Berlin liées à l'Ukraine. 


"Berlin, par ses paroles et ses actes, menace les résultats des efforts fournis depuis des décennies par la Russie et l'Allemagne pour surmonter l'inimitié (...) après la guerre", a déclaré la diplomatie russe dans un communiqué publié à l'occasion des commémorations, accusant notamment des membres du gouvernement allemand de "mener des attaques quotidiennes qui alimentent l'hystérie russophobe".

"NIVEAU CHOQUANT" DE SOUFFRANCE DES CIVILS


Médecins sans frontières (MSF) a dénoncé mercredi "niveau choquant" de souffrance que la violence aveugle de la guerre en Ukraine cause aux civils, victimes d'"attaques indiscriminées constantes".


Entre le 31 mars et le 6 juin, l'ONG a procédé à l'évacuation médicale par train de 653 patients des zones touchées par la guerre dans l'est du pays vers des hôpitaux situés dans des régions plus sûres. Pendant le voyage, qui prend 20 à 30 heures, des infirmières et médecins ont prodigué des soins pour qu'ils restent stables. 


Les données médicales et récits des patients évacués par ce train montrent que la guerre "est menée avec un manque de soin scandaleux pour distinguer et protéger les civils" et "révèlent des attaques indiscriminées constantes contre les civils", indique MSF dans un communiqué.


Plus de 40% des blessés de guerre du train étaient des personnes âgées et des enfants souffrant de blessures à la suite d'explosions, d'amputations traumatiques, d'éclats d'obus et de blessures par balle. C'est selon l'organisation médicale humanitaire un manque de respect pour la protection des civils, "ce qui constitue une violation grave du droit humanitaire international".  

UN NAVIRE TURC QUITTE LE PORT UKRAINIEN


Un navire marchand turc a quitté mercredi le port ukrainien de Marioupol après des discussions entre des délégations turque et russe à Moscou au sujet des céréales bloquées en Ukraine à cause de l'offensive militaire russe, a annoncé le ministère turc de la Défense.


"Quelques heures seulement après la fin de la longue réunion, le cargo turc (Azov Concord), qui attendait depuis des jours, a quitté le port ukrainien", a indiqué le ministère dans un communiqué, affirmant qu'il s'agit du "premier navire étranger à quitter le port ukrainien de Marioupol", tombé aux mains des Russes en mai.

NOUVELLE CONTRE-ATTAQUE UKRAINIENNE ?


Une attaque de drone est suspectée contre une raffinerie russe près de l'Ukraine, selon les déclarations d'un gouverneur de la région de Rostov.


"Selon une version, l'incendie a été causé par une attaque de drones sur les installations techniques de l'usine. Des fragments appartenant à deux drones ont été trouvés sur le territoire" de la raffinerie, a déclaré sur Telegram le gouverneur de la région de Rostov, Vassili Goloubev.

RSF ACCUSE LES RUSSES D'UN CRIME DE GUERRE


Le 13 mars dernier, le photo-reporter Maks Levin a été tué par balles. L'ONG Reporters sans frontières a mené une enquête, en mai dernier, sur la scène de crime. Selon le rapport publié, des soldats russes auraient exécuté le journaliste après l'avoir éventuellement interrogé.

MYKOLAÏV TOUCHÉE PAR SEPT MISSILES


Le gouverneur de Mikolaïv, ville portuaire située au sud de l'Ukraine, indique ce mercredi sur Telegram que la cité a été touchée par sept missiles. 

LONDRES BLOQUE LA VENUE DES RUSSES A UNE RÉUNION DE L'OSCE


Moscou a accusé mercredi la Grande-Bretagne d'empêcher la Russie de participer à la prochaine Assemblée parlementaire de l'OSCE, début juillet à Birmingham, en refusant de délivrer des visas aux membres de sa délégation.


"Tous les membres de la délégation figurant sur les listes de sanctions du Royaume-Uni, nous avions demandé en temps utile (...) que soit résolue la question de la garantie donnée par la partie britannique de délivrer des visas d'entrée", a déclaré, cité par les agences de presse russes, le sénateur Vladimir Djabarov qui fait partie de la délégation russe.


"Nous avons reçu une réponse scandaleuse selon laquelle le gouvernement britannique ne peut - littéralement - pas délivrer de visas aux membres de la délégation russe, quel que soit le motif de leur visite dans le pays", a-t-il ajouté.


Vladimir Djabarov, vice-président du Comité des affaires étrangères à la chambre haute du Parlement russe, a précisé qu'une lettre avait été envoyée à toutes les délégations affirmant que "l'exclusion de la délégation russe porte gravement atteinte à la crédibilité de l'événement". "Une telle décision rend caduques toutes les résolutions et décisions adoptées en notre absence", a déclaré à l'agence de presse publique TASS Piotr Tolstoï, également vice-président de la Douma d'Etat russe

CHANGEMENT D'ADRESSE 


La ville de Moscou a changé mercredi l'adresse officielle de l'ambassade des États-Unis à Moscou pour honorer les séparatistes prorusses d'Ukraine, manière de dénoncer le soutien américain à Kiev.


"L'ambassade des Etats-Unis en Russie a une nouvelle adresse officielle", a annoncé dans un communiqué la mairie de Moscou.


La mission diplomatique se situe désormais 1, place de la République populaire de Donetsk, le nom d'un des deux territoires séparatistes du Donbass ukrainien dont la Russie a reconnu l'indépendance en février, juste avant d'attaquer l'Ukraine. Ce nom a été donné à un croisement jusqu'alors anonyme, mitoyen de l'ambassade. Les noms des rues encadrant la mission diplomatique ne changent pas.

LE PRÉSIDENT INDONÉSIEN À KIEV ET À MOSCOU


Le chef de l'État indonésien et président du G20 Joko Widodo se rendra prochainement en Ukraine et en Russie pour discuter des conséquences économiques et humanitaires de l'invasion russe, a annoncé mercredi sa ministre des Affaires étrangères.


Joko Widodo se rendra à Kiev et Moscou après avoir représenté l'Indonésie comme pays invité au sommet du G7 en Allemagne les 26 et 27 juin, a annoncé le ministre des Affaires étrangères Retno Marsudi. 


Il sera le premier dirigeant asiatique à se rendre dans les deux pays depuis le début du conflit. "Lors de sa visite à Kiev et Moscou, le président rencontrera le président (Volodymyr) Zelensky et le président (Vladimir) Poutine", a ajouté le ministre dans un point presse en ligne.


Jakarta a suscité la polémique en invitant la Russie au sommet des 20 économies les plus développées, qui doit se tenir en novembre sur l'île indonésienne de Bali, malgré les accusations de crimes de guerre. Les pays occidentaux, États-Unis en tête, font pression sur l'Indonésie, assure la présidence tournante du G20 cette année, pour exclure Moscou de ce rendez-vous.

UN JOURNALISTE EXÉCUTÉ PAR LES SOLDATS RUSSES


"Le photo-reporter Maks Levin et son accompagnateur ont été froidement exécutés et peut-être préalablement interrogés, voire torturés par des soldats russes le 13 mars 2022", dénonce ce mercredi l'ONG Reporters sans Frontières.


Dans un long rapport et au terme d'une enquête menée durant plusieurs jours, l'association assure avoir rassemblé les preuves d'une exécution. "Du 24 mai au 3 juin, RSF a dépêché des enquêteurs sur place pour collecter des preuves et relever des indices", explique-t-elle.


Deux hypothèses sont mises sur la table par RSF : soit les deux victimes ont été abattues alors que les Russes ont conquis la zone de Demydiv, au nord de Kiev, soit Maks et son accompagnateur ont été interrogés avant d'être exécutés froidement.

PERTES MONUMENTALES DANS LES RANGS DES SÉPARATISTES


Selon le ministère britannique de la Défense, les forces séparatistes de Donetsk auraient perdu 55% de leur effectif depuis le début de la guerre. "Il est fort probable que les forces de la RPD soient équipées d'armes et d'équipements obsolètes. Des deux côtés, la capacité de générer et de déployer des unités de réserve sur le front devient probablement de plus en plus critique pour l'issue de la guerre", estime Londres.

LA LIGNE DE FRONT VU DU CIEL


Il est désormais possible, pour les satellites de la Nasa, de distinguer précisément la ligne de front. En effet, certains d'entre eux disposent d'un outil de détection des incendies...des feux souvent allumés par les bombardements qui détruisent l'est de l'Ukraine. D'après cette image, il est clair que les combats se concentrent vers Kherson et dans le Donbass.

SCIENTIFIQUE ET ESPION POUR MOSCOU


Un scientifique mexicain de renom a été condamné mardi par un tribunal américain à quatre ans de prison pour espionnage au profit de la Russie. Hector Cabrera Fuentes, 37 ans, avait plaidé coupable en février d'avoir agi pour un gouvernement étranger sans en avertir les autorités américaines.


"J'ai de profonds regrets et des remords pour ce que j'ai fait, et je m'excuse auprès des États-Unis", a-t-il déclaré. "Tout le monde fait des erreurs dans sa vie et celle-ci était ma grande erreur", a ajouté ce biochimiste reconnu.


Hector Cabrera Fuentes, qui vivait à Singapour, avait été arrêté en 2020 à Miami pour avoir espionné, au profit de Moscou, une "source du gouvernement américain", selon le ministère américain de la Justice. Un responsable russe l'avait recruté en 2019, selon des documents judiciaires. Il encourait jusqu'à 10 ans de prison. 

ZOOM SUR KALININGRAD, ENCLAVE RUSSE EN LITUANIE


L’oblast de Kaliningrad est de retour sur le devant de la scène depuis quelques jours, en raison des tensions entre cette enclave russe et un de ses voisins, la Lituanie. 


Cette dernière, qui a suivi les sanctions européennes contre Moscou, a introduit plusieurs restrictions sur le transit par voie ferrée, empêchant le transport de certaines marchandises entre la Russie et cette région éloignée.

POINT DE SITUATION


L’est de l’Ukraine concède de nombreux dégâts matériaux, alors que l’étau se resserre autour de Lyssytchansk et de Severodonetsk. Sur le plan diplomatique, Kiev se rapproche d’une adhésion à l’UE. Le point sur la situation au 117e jour du conflit.

BONJOUR


Bonjour et bienvenue dans nous nouveau direct consacré à la guerre en Ukraine. Retrouvez ici les dernières informations sur le conflit.

Lyssytchansk - Moscou a promis mardi de "sérieuses" représailles contre la Lituanie après la mise en application par Vilnius de sanctions européennes liées à l'invasion de l'Ukraine, où les troupes russes continuent de progresser dans l'Est.

À deux jours du sommet des dirigeants de l'Union européenne, appelés à se décider sur l'octroi à l'Ukraine du statut de pays candidat au club européen que Kiev réclame à cor et à cri, le ministre des Affaires européennes français Clément Beaune, dont le pays assure la présidence tournante du Conseil de l'UE, a déclaré qu'un "consensus total" avait émergé au sein des Vingt-Sept lors d'une réunion avec ses homologues à Luxembourg, pour accéder à cette requête. 

Les États-Unis ont exprimé mardi leur "confiance" dans la poursuite de l'étroite collaboration diplomatique avec le président français Emmanuel Macron sur la guerre en Ukraine malgré les revers électoraux de son camp.

"Le président Macron vient d'être réélu", a d'abord noté le porte-parole de la diplomatie américaine Ned Price devant la presse à Washington. "La France est un allié des États-Unis. Nous avons toute confiance dans la poursuite à l'avenir de notre travail en très étroite coordination avec le gouvernement Macron sur le défi posé par la Russie et sur d'autres défis partagés", a-t-il ajouté.


La r¨¦daction de TF1info

Sur le
m¨ºme th¨¨me

Tout
TF1 Info