Afghanistan : un s¨¦isme fait plus d'un millier de morts

Afghanistan : des s¨¦ismes meurtriers depuis plus de trente ans

LC. avec l'AFP
Publi¨¦ le 22 juin 2022 ¨¤ 17h13
JT Perso

Source : TF1 Info

Dans la nuit de mardi ¨¤ mercredi, un s¨¦isme a fait plus de 1000 morts dans le sud-est de l'Afghanistan.
Le pays est fr¨¦quemment touch¨¦ par les tremblements de terre.
TF1info fait le point.

Au moins un millier de personnes ont été tuées ce mercredi 22 juin dans un séisme de magnitude de 5,9, qui a frappé le sud-est de l'Afghanistan, selon les autorités. Dans le même temps, 600 personnes ont également été blessées, selon ces dernières, qui s'attendent à un bilan bien plus lourd dans la journée. Il faut dire que la région du Proche-Orient n'est pas épargnée. Depuis plus de 30 ans, elle a connu une dizaine de tremblements de terre et des milliers de victimes.

4500 morts en f¨¦vrier 1998

Parmi les plus meurtriers, le 1er février 1991, un séisme cause la mort d'au moins 1500 personnes, en frappant l'Afghanistan et le nord-ouest du Pakistan. Avec une magnitude de 6,9, la secousse est ressentie jusque dans le nord de l'Inde et au Tadjikistan, qui, pour leur part, ne déplorent aucune victime. Mais en 1998, la région, à peine remise, est à nouveau perturbée : deux tremblements de terre touchent le nord-est du pays.

Le premier, le 4 février, fait près de 4500 morts dans la seule province de Takhak avec une magnitude estimée entre 5,6 et 6. Parmi les districts les plus sévèrement touchés, Rostak, Guzar Darra et Ganda Chashma, sont tous situés près de la frontière tadjike et des centaines de maisons sont effondrées au sol. Le second, le 30 mai, d'une magnitude de 6,6, provoque des conséquences encore pires : au moins 5000 personnes sont tuées et 1500 autres blessées. Ce jour-là, de nombreux villages sont dévastés dans les districts de Rostak et de Chah-ab ainsi qu'à Shahr-i-Bozorg, dans les provinces de Takhar et de Badakhshan.

Même événements tragiques en 2002. Le même mois, cette année-là, deux séismes rompent de nouveau le calme d'une région, encore fragile. Avec une magnitude de 7,4, les secousses du 3 mars provoquent la mort de 70 à 150 Afghans dans la province de Samangan. La magnitude de 6,1, le 25 mars, tue, là encore, plus de 800 habitants et en blesse 300 autres. Des maisons entières sont alors entièrement détruites et la ville de Nahrin de 20.000 résidents est totalement rasée. 

Le 11 juin 2012, trois secousses, d'une magnitude de 5,2, 5,4 et 5,7 sur l'échelle de Richter, ravagent 114 maisons dans la province de Baghlan. Sans compter les morts : 75 habitants sont retrouvés sans vie, parmi lesquels, 71 étaient ensevelis sous un éboulement dans le village de Mullah Jan.

Enfin, le 26 octobre, un séisme de magnitude 7,5 frappe la chaîne de l'Hindu Kush, à cheval sur l'Afghanistan et le Pakistan. Plus de 380 personnes sont mortes dans les deux pays. Ces catastrophes peuvent être particulièrement ravageuses en raison de la faible résistance des maisons afghanes rurales, rappellent les sismologues.


LC. avec l'AFP

Tout
TF1 Info