A-t-on le droit de couper son bois de chauffage dans la for¨ºt ? Le 20H vous r¨¦pond

A-t-on le droit de couper son bois de chauffage dans la for¨ºt ? Le 20H vous r¨¦pond

PRATIQUE - Chaque soir, le JT de TF1 se penche sur les interrogations des t¨¦l¨¦spectateurs dans sa rubrique "Le 20H vous r¨¦pond". Au menu cette fois-ci : des questions li¨¦es ¨¤ l'environnement.

Le JT de TF1 passe chaque soir au crible les interrogations des téléspectateurs dans "Le 20H vous répond". Au menu du jour : Peut-on couper son bois de chauffage dans la forêt ? Si mes tortues sont devenues trop grandes pour leur aquarium, puis-je les relâcher dans la nature ? Une assurance habitation couvre-t-elle automatiquement les risques climatiques ? Garance Pardigon répond à ces questions sur le plateau de Gilles Bouleau dans la vidéo en tête de cet article.

Peut-on couper son bois de chauffage dans la forêt ?  

Jamais sans autorisation, sinon c’est du vol !  Vous risquez 1.500 euros d’amende, une contravention de 5e classe. C’est l’article L163-7 du code forestier. Retenez qu’une forêt a toujours un propriétaire. À vous de l’identifier avant de vous servir... Six fois sur dix, c’est un particulier. Mais ça peut être aussi l’État ou votre commune. Il est impératif de vous renseigner en mairie.  

Toute l'info sur

LE 20H VOUS R?POND

Lire aussi

Suivant la commune, vous aurez peut-être une bonne surprise : certaines d'entre elles laissent leurs riverains se servir en bois de chauffage moyennant une taxe modérée. C’est ce qu’on appelle l’affouage, encadré par l’Office National des Forêts. Cette règle vaut non seulement pour les branches que vous pourriez couper, mais aussi pour les bûches qui semblent abandonnées… Et le bois mort qui est tombé au sol ! Sachez que ce bois n’est pas là par hasard. Il abrite 25% de la biodiversité d’une forêt, comme le rappelle cette Charte du promeneur éditée par l’ONF

 

Puisque c’est de saison, nous vous rappelons aussi que la cueillette des champignons ou encore du houx et du guy sont, elles aussi, réglementées. Et doivent toujours rester raisonnables !  

Mes tortues sont trop grandes pour leur aquarium. Puis-je les relâcher dans la nature ?  

C’est un acte qui peut sembler anodin comme ça, mais en fait, vous ne rendez service à personne… "Ni à vos tortues, qui ont grandi en captivité et ne vont certainement pas survivre dans la nature. Ni à l’environnement, qui repose sur un équilibre fragile entre les différentes espèces", alerte Eric Hansen, directeur de l’Office français de la biodiversité (OFB) Provence-Alpes-Côte d’Azur

 

En fait, la plupart des tortues vendues en animalerie sont des espèces invasives. De quoi s’agit-il ? Voici la définition donnée par le ministère de l’Environnement d'une espèce invasive ou envahissante : "Une espèce animale ou végétale exotique, c’est-à-dire qui n’est pas originaire du territoire et dont l’introduction par l’homme, volontaire ou fortuite, menace les écosystèmes". C’est le cas de la célèbre tortue de Floride. Trop souvent relâchée dans la nature, elle est en train de remplacer la tortue européenne, comme le montre ce reportage diffusé dans le JT de 20H de TF1 :

Lire aussi

 

Si vous voulez vous en séparer, il faut contacter le parc zoologique le plus proche de chez vous. À défaut, vous risquez jusqu’à 150.000 euros d’amende et deux ans d’emprisonnement, comme le prévoit le code de l’environnement

Une assurance habitation couvre-t-elle le risque climatique, par exemple des inondations ? 

 Un contrat multirisques habitation couvre toujours les petits dégâts, par exemple quelques tuiles arrachées par le vent. En revanche, le montant de la franchise, ou la prise en charge de vos frais de relogement si nécessaire, dépendent de votre contrat. Il faut le relire attentivement pour connaître vos garanties. 

"Mais ce qui est sûr, c’est que ces garanties ne seront jamais suffisantes en cas de vraie catastrophe… Par exemple si toute la toiture a été arrachée par un ouragan", explique Stéphane Choisez, avocat en droit des assurances. Là pour espérer une indemnisation correcte, il faudra qu’un arrêté de catastrophe naturelle soit pris par l’État. Cet arrêté agit comme "une extension de garantie" et permet de débloquer des niveaux d'indemnisation plus élevés. 

Envoyez vos questions

Si vous avez vous-même une question, vous pouvez la poser sur les réseaux sociaux avec le hashtag #le20HVousRepond, ou directement par mail à une adresse dédiée : le20Hvousrepond@tf1.fr.

Nouveauté désormais, pendant cette rubrique du 20H, vous verrez apparaître un QR Code en bas de l'écran : vous pourrez alors le flasher et accéder directement depuis votre téléphone portable ou tablette à un article enrichi.

Sur le m¨ºme sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face ¨¤ Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a d¨¦j¨¤ en France"

VID?O - "Vous ne pourrez pas revenir" : le d¨¦sarroi des voyageurs pris de court par l'arr¨ºt des liaisons Maroc-France

"Danse avec les stars" : Elsa Bois, la partenaire de Michou, se s¨¦pare de son compagnon

Covid-19 : la mortalit¨¦ li¨¦e au virus aux ?tats-Unis cette ann¨¦e remet-elle en cause la vaccination ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI d¨¦fend l'ambition d'une information gratuite, v¨¦rifi¨¦e et accessible ¨¤ tous grace aux revenus de la publicit¨¦ .

Pour nous aider ¨¤ maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.