Apr¨¨s les ¨¦lections l¨¦gislatives, une France ingouvernable ?

Assembl¨¦e nationale : les nouveaux d¨¦put¨¦s form¨¦s aux questions sur le climat et la biodiversit¨¦

La r¨¦daction de TF1info
Publi¨¦ le 22 juin 2022 ¨¤ 11h12
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Des scientifiques forment, depuis lundi, les d¨¦put¨¦s fra?chement ¨¦lus ¨¤ l'Assembl¨¦e nationale sur les questions climatiques et environnementales.
Trente-cinq sp¨¦cialistes se sont mobilis¨¦s pour l'occasion.
La d¨¦marche "apartisane" est organis¨¦e par un collectif d'¨¦tudiants engag¨¦s.

Ils se mobilisent depuis lundi pour tenter d'alerter les députés fraîchement élus sur une question essentielle : le climat. Trente-cinq scientifiques ont entamé, ces derniers jours, une opération de sensibilisation pour les nouveaux arrivés à l'Assemblée nationale aux périls qui menacent le climat et la biodiversité.

"Les choix faits maintenant" par les nouveaux élus "détermineront le climat des prochaines décennies", a souligné devant la presse le climatologue Christophe Cassou, en constatant que "la France n'est pas dans les clous" pour lutter contre le réchauffement de la planète. Trente-cinq spécialistes du climat, de l'écologie ou de l'économie de l'environnement se relaient ainsi jusqu'à ce soir pour proposer une formation d'une demi-heure environ aux parlementaires qui le voudront.

?viter une "alliance sur le dos de ces enjeux"

La démarche "apartisane" est organisée par un collectif d'étudiants engagés "Pour un réveil écologique", avec notamment l'écologiste Matthieu Orphelin, député ex-LaREM de la législature sortante qui ne se représentait pas. Cette action, qui s'appuie principalement sur les travaux internationaux de référence du Giec sur le climat et de l'Ipbes sur la biodiversité, a également reçu le soutien du Réseau Action Climat et de l'association Sciences Citoyennes. Les députés qui le souhaitent peuvent ainsi s'arrêter devant le "barnum" installé à proximité du Palais Bourbon, afin de discuter avec les scientifiques présents. 

L'initiative est "ouverte à tous" et nombre de parlementaires ont promis de venir, a assuré Matthieu Orphelin. Ceux du RN sont aussi les bienvenus, même si Marine Le Pen a dit ne pas souhaiter qu'ils viennent, a-t-il ajouté. L'ex-député a, par ailleurs, espéré que les enjeux environnementaux ne soient pas victimes du regain des tensions au sein de l'Assemblée, où le RN et LFI seront en force dans l'opposition face à un camp présidentiel affaibli faute de majorité absolue.

"C'est un scénario inédit, il faut faire avec" pour trouver des majorités lors de votes, mais "il ne faut pas qu'une alliance se fasse sur le dos de ces enjeux" environnementaux, a-t-il déclaré.


La r¨¦daction de TF1info

Tout
TF1 Info