L'info pass¨¦e au crible
Verif'

Feux de for¨ºt : la surface d¨¦truite par les incendies est-elle trois fois plus grande qu¡¯en 2020 ?

Caroline Quevrain
Publi¨¦ le 16 juillet 2022 ¨¤ 14h40, mis ¨¤ jour le 16 juillet 2022 ¨¤ 15h38
JT Perso

Source : JT 13h WE

Les feux de for¨ºts, favoris¨¦s par le changement climatique, font rage dans le sud de la France.
D¡¯apr¨¨s Emmanuel Macron, ce sont dor¨¦navant "trois fois plus de for¨ºts qui ont br?l¨¦ qu'en 2020".
En un mois, plus de 16.000 hectares sont d¨¦j¨¤ partis en fum¨¦e.

Coordonnant une cellule de crise sur les violents incendies qui ravagent le sud de la France, cet été, Emmanuel Macron a souligné leur caractère inédit. "Nous sommes en train de vivre une saison exceptionnelle par sa dureté. On a d'ores et déjà trois fois plus de forêts qui ont brûlé qu'en 2020" après "un printemps très sec", a relevé le président de la République, vendredi 15 juillet. Mais qu’en est-il ?

Plus de 16.000 hectares en un mois

Le 13 juillet, en déplacement en Gironde, Gérald Darmanin évoquait "plus de 15.000 hectares ravagés par des incendies". La Sécurité civile, que nous avons contactée, est plus précise sur le bilan de ce début d’été. En date du 16 juillet, ce sont 16.800 hectares de forêts et boiseries qui sont partis en fumée depuis le 10 juin dernier. "104 feux ont été comptabilisés. Ce chiffre ne comprend que les feux de forêt de plus de 10 hectares, les feux de culture de plus de 50 hectares ou tous feux nécessitant l'engagement d'un moyen aérien de la sécurité civile", ajoute-t-on.

Lire aussi

Pour comparer avec l’année 2020, il faut regarder les données du Bureau sur les incendies de forêt en France (BDIFF), qu’il compile sur un site dédié. Il y a deux ans, 11.215 hectares de forêts avaient brûlé en douze mois. C’est moins qu'aujourd'hui, mais ce n’est pas trois fois moins, comme évoqué par Emmanuel Macron. En revanche, en prenant en compte uniquement la saison d’été 2020, plus prompte aux feux de forêts, on retrouve bien cette proportion : entre le 10 juin et la fin de l’été au 21 septembre, 5700 hectares avaient disparu dans 1941 feux en France. Soit trois fois plus aujourd'hui.

L’été dernier, 883 incendies avaient détruit 9625 hectares de forêt, toujours selon le BDIFF. "L’équivalent de la surface" brûlée en Gironde en seulement quatre jours, a pu souligner le porte-parole de la Sécurité civile sur Franceinfo. D’après le bureau sur les incendies, il faut remonter à 2017 pour retrouver une perte équivalente sur l’été. Cette année-là, 15.416 hectares de forêt étaient partis en fumée du 21 juin au 21 septembre dans 1437 incendies. Ces feux avaient été favorisés par six épisodes de canicule rencontrés à l’été 2017, comme le rappelle Santé publique France.

2017 a ¨¦t¨¦ une ann¨¦e catastrophique pour les for¨ºts, avec plus de 23.000 hectares br?l¨¦s - Base de donn¨¦es sur les incendies de for¨ºt en France / minist¨¨re de l'Ecologie

Ainsi, le bilan 2022, qui ne peut que s’aggraver dans les jours qui viennent, est nettement plus lourd que la moyenne observée chaque année. Et le changement climatique est la cause principale de ces épisodes plus violents et plus récurrents. "En France métropolitaine, sur la période 2007-2018, on dénombre une moyenne annuelle de 4040 feux qui ravagent 11.117 ha de forêt", indique le ministère de la Transition écologique. Dans ce contexte, le gouvernement a publié des conseils visant à prévenir les feux et à adopter les bons réflexes. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Sur le
m¨ºme th¨¨me

Tout
TF1 Info