Notre plan¨¨te

Universit¨¦ de la Terre, la soci¨¦t¨¦ civile d¨¦bat et s¡¯engage

Geoffrey Lopes
Publi¨¦ le 24 novembre 2022 ¨¤ 8h45
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

?conomie, r¨¦seaux sociaux, faune et flore¡­ Les 25 et 26 novembre, un large panel de th¨¨mes fondamentaux attend experts et citoyens.
? Paris, l¡¯UNESCO pr¨¦voit d¡¯accueillir environ 10 000 personnes pour tenter d¡¯agir ¨¤ l¡¯heure des grandes transitions.

Il y a 50 ans tout pile, des scientifiques, économistes, experts et industriels créent le Club de Rome. Objectif : réfléchir à l’impact du développement humain sur l’environnement. En 1972, le groupe modélise pour la première fois l’empreinte écologique humaine dans un rapport intitulé "Les limites de la croissance". Avec l’aide de plusieurs chercheurs du MIT (Massachusetts Institute of Technologies), le scientifique Dennis Meadows avertit des dangers, pour l’environnement et l'humanité, de la croissance économique et démographique du monde. Dans la foulée, la première conférence des Nations unies sur l’environnement a lieu à Stockholm (Suède).

L’Université de la Terre en endosse désormais l’héritage. "Elle est un rendez-vous de l’intelligence collective permettant la rencontre entre les citoyens et tous ceux qui savent et ceux qui font. Comprendre et s’inspirer pour agir pour une Vie meilleure", lit-on sur le site de l’évènement. Les 25 et 26 novembre 2022, la septième édition se tient au siège de l’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture) à Paris. La thématique s’attache à questionner notre rapport à la vie en pleine transition économique et énergétique. L’urgence écologique, climatique et sociale actuelle menacent le bien vivre ensemble.

Universit¨¦ de la Terre : programme charg¨¦ ouvert ¨¤ tous

Une cinquantaine de débats et projections attendent les 10 000 participants espérés par l’UNESCO. Quelque 250 intervenants et témoins livreront sur scène leur vision, leurs idées et leurs projets. Des personnalités aussi diverses que Maya Gabeira (surfeuse détentrice du record du monde de la plus haute vague surfée et championne de l'UNESCO pour l'océan et la jeunesse), Boris Cyrulnik (neuropsychiatre), Christiane Lambert (présidente de la FNSEA), Bertrand Piccard (explorateur, psychiatre et ambassadeur des technologies propres) ou des représentants de communautés autochtones vivant au cœur de l’Amazonie s’attelleront également à sensibiliser le grand public sur plusieurs questions clés : comment rendre les villes désirables et vivables, les choix énergétiques, le rôle des médias et des artistes, résilience des sols et des forêts, réponse alimentaire, comment faire évoluer l’économie pour répondre aux problématiques climatiques, etc.

À noter que le samedi après-midi, un parcours se tient à destination des enfants via l’Université junior. Un autre parcours s’adresse aux entrepreneurs avec le Parlement des Entrepreneurs d’avenir.

L’événement est ouvert au grand public dans la limite des places disponibles. Chaque débat requiert une participation de 6 €. L’évènement reste gratuit pour les moins de 25 ans. Les plénières se tiennent en français, avec un système de traduction si des intervenants interviennent dans d’autres langues. Une partie des sessions seront retransmises en ligne en direct et gratuitement. Vous pourrez retrouver l’ensemble des débats prochainement sur YouTube.

> Incriptions et programme complet sur le site de l'Université de la Terre.


Geoffrey Lopes

Sur le
m¨ºme th¨¨me

Articles

Tout
TF1 Info