Impact positif

Drame climatique : le jour o¨´ ils vont comprendre...

Fabrice Bonnifet
Publi¨¦ le 29 ao?t 2022 ¨¤ 14h20
Drame climatique : le jour o¨´ ils vont comprendre...

Source : istock

Face aux cons¨¦quences de plus en plus tangibles du d¨¦r¨¨glement climatique, les climato-sceptiques sont en voie de disparition.
Mais la grande majorit¨¦ des d¨¦cideurs continuent de faire semblant d'agir.
Fabrice Bonnifet, pr¨¦sident du C3D, le Coll¨¨ge des directeurs du d¨¦veloppement durable, nous livre son ¨¦dito.

Cette fois-ci, on y est ! Après un été à gémir des effets concrets et délétères du drame climatique planétaire qui s’exacerbe, les derniers "je-m'en-foutistes" et autres climato-sceptiques sont en train de fondre comme les derniers glaciers. Malheureusement, il y a encore tous ceux, les plus nombreux, qui font semblant d’agir depuis des années, sans jamais nier l’évidence du changement climatique, et dont le principal fait d’arme est de résister au changement tout court.  

 

Sachant que la situation va être chaque année toujours plus catastrophique - chaque tonne de plus de CO2 émis venant s’additionner au 2450 gigatonnes eqCO2 déjà dans l’atmosphère augmente mathématiquement l’effet de serre - il va être de plus en plus difficile pour les décideurs de rassurer le bon peuple en continuant à brasser de l’air, tout en feignant d’espérer que le génie humain nous permette de trouver des technologies magiques qui n’arriveront jamais. 

On peut d¨¦j¨¤ pr¨¦dire des proc¨¨s retentissants contre ceux qui ont pass¨¦ leur vie ¨¤ freiner sournoisement la mise en place de mesures radicales

Fabrice Bonnifet

Le plus triste dans cette histoire digne du Père Noël, est que lorsque l’évidence de la sobriété sérieuse s’imposera, les améliorations sur le plan des dérèglements climatiques ne seront pas perceptibles par les citoyens, et ce nulle part dans le monde. Généralement, lorsque l’on produit un effort, on s’attend à pouvoir constater un progrès, mais pour le climat ce ne sera pas le cas. L’inertie du système climatique est telle que même lorsque l’humanité sera revenue à la neutralité carbone planétaire, les événements météorologiques extrêmes continueront d’augmenter en fréquence et en gravité pendant encore des dizaines d’années. L'inéluctable sevrage des énergies fossiles permettra juste de plus ou moins ralentir la survenue d’un emballement climatique (fonte du permafrost) qui signerait la fin de la partie.

Seule une poignée d’individus sur la Terre ont conscience de cela, et encore moins les 1,4 milliard de personnes qui vivent dans des zones tropicales, qui vont être soumises dans les mois à venir à des épisodes de dôme de chaleur humide (+ de 38° et 100% d’humidité selon le rapport du Giec du 9 août 2021). Et pourtant, ces malheureux vont devoir subir de plus en plus souvent ce genre de situation, ainsi que son caractère potentiellement létal pour les mammifères... dont l’homme. 

Lire aussi

À partir de ces constats affligeants, on peut donc se poser légitimement la question suivante : que va faire la population lorsqu’elle va enfin comprendre la trajectoire mortifère dans laquelle l’humanité est déjà engagée ? Les décideurs de toute nature sauront-ils convaincre qu’ils ne savaient pas ? La certitude de se tromper n’a jamais empêché quiconque de faire des pronostics, mais on peut d’ores et déjà prédire a minima des procès retentissants contre ceux qui ont passé leur vie à freiner sournoisement la mise en place de mesures radicales. C’est bien connu, "Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu'ils en chérissent les causes". Alors pour prolonger notre monde sans faim, acceptons dès aujourd’hui de faire notre deuil du monde sans fin.


Fabrice Bonnifet

Tout
TF1 Info