Malade, Bruce Willis a vendu les droits de son image pour qu'un jumeau num¨¦rique le remplace ¨¤ l'¨¦cran

J¨¦r?me Vermelin
Publi¨¦ le 30 septembre 2022 ¨¤ 10h59
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Souffrant d'aphasie, l'acteur am¨¦ricain a annonc¨¦ sa retraite des plateaux l'an dernier ¨¤ l'?ge de 67 ans.
Mais gr?ce ¨¤ la technologie de deepfake, il va pouvoir continuer ¨¤ appara?tre dans des films ou des publicit¨¦s.

On dirait le scénario d’un film de science-fiction… mais non. Après avoir annoncé sa retraite du cinéma en raison de ses problèmes de santé, Bruce Willis a décidé de vendre les droits de son image à la firme Deepcake, révèlent les médias anglo-saxons. L’objectif ? La création d’un jumeau numérique qui pourra jouer à sa place dans de futurs projets grâce à la technologie controversée du deep fake, régulièrement utilisée dans des opérations de désinformation.

"Une opportunit¨¦ de remonter le temps"

L’acteur de 67 ans et cette société avaient déjà travaillé ensemble l’an dernier pour les besoins d’une publicité destinée à l’opérateur téléphonique russe Megafon en se basant sur son visage dans Piège de Cristal et Le Cinquième Élément. Sur le plateau, un comédien avait pris sa place sans qu'il ait besoin de bouger de son fauteuil en Californie. Ravi du résultat, il a donc décidé d’aller plus loin en signant un deal dont le montant n’a pas été précisé.

"J’ai aimé la précision avec laquelle mon personnage a été réalisé", explique Bruce Willis dans un communiqué sur le site Deepcake. "C’est comme un mini-film dans mon genre de comédie d’action habituel. Pour moi, c'est une formidable opportunité de remonter le temps". D’après une source citée par le New York Post, l’acteur et son entourage seront systématiquement consultés sur la manière dont son image sera exploitée. Au-delà ? C’est toute la question.

Champion du box-office, Bruce Willis souffre d’aphasie, un trouble du système nerveux qui entraîne pertes de mémoire et défaut d’élocution. Après l’annonce de sa retraite, une enquête du Los Angeles Times a révélé les coulisses douloureuses des nombreux tournages de nanars qu’il a enchaîné ces dernières années. Avec son double numérique, il pourrait donc redevenir le John McClane de Die Hard à l’infini.

Lire aussi

L’utilisation du deepfake n’est pas nouvelle au cinéma. Elle a servi par exemple suite à la mort de l’acteur Paul Walker en marge du tournage de Fast and Furious 7. Pour terminer plusieurs scènes, le réalisateur James Wan avait fait appel au frère du défunt avant de "coller" le visage de sa vedette en studio. D’autres superproductions comme Star Wars : Rogue One, Blade Runner 2049 ou encore Terminator Genisys s’en sont également servies pour rajeunir leurs vedettes. De là à rendre les stars éternelles pour de bon ?


J¨¦r?me Vermelin

Sur le
m¨ºme th¨¨me

Articles

Tout
TF1 Info