Votre pouvoir d'achat

VID?O - Pain, lait, caf¨¦... Le petit-d¨¦jeuner, le repas le plus touch¨¦ par l¡¯inflation

M.D. | Reportage TF1 Valentin D¨¦pret, Corinne Chevreton et William Wuillemin
Publi¨¦ le 21 septembre 2022 ¨¤ 11h47
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le petit-d¨¦jeuner est beaucoup plus touch¨¦ par l'inflation que le d¨¦jeuner ou le d?ner.
Lait, sucre, c¨¦r¨¦ales... Tous ont vu leur prix augmenter fortement.
Une ¨¦quipe de TF1 se penche sur les justifications de ces hausses.

On dit souvent, à tort ou à raison, que le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. C’est aussi, comparativement au déjeuner et au dîner, celui dont le budget subit les plus fortes variations sous l’effet de l’inflation. Dans la vidéo du 20H ci-dessus, une équipe de TF1 s’invite de bon matin chez une famille de Courbevoie pour assister à ce cérémonial, qui devient presque un luxe aujourd’hui.

Lire aussi

Lait, pain, beurre, sucre, yaourt, céréales, fruits. Parmi les produits sur la table, difficile d’en trouver un dont le prix n’a pas augmenté ces derniers mois. "Le beurre, je l’ai vu augmenter entre 15 et 30 centimes d’euros pour une motte", relève le père de famille. Concernant les fruits, poursuit-il, "ce sont des augmentations qui peuvent atteindre 2 à 3 euros au kilo sur les étals du marché". Quant à la baguette tradition, "elle est passée de 1,10 euro à 1,15 euro avant l’été", dit-il.

Pour cette famille de Courbevoie, hors de question toutefois de faire des sacrifices sur ces produits essentiels. Pour autant, comme beaucoup de Français, ce père de famille s'interroge sur les raisons de cette hausse généralisée du coût du petit-déjeuner : "Ces augmentations me paraissent énormes et démesurées. Je ne comprends pas pourquoi cela augmente autant". 

Le co?t du plastique qui a augment¨¦ ¨¤ cause de l¡¯augmentation du prix du p¨¦trole

Emilie Dubuc, consultante au sein du cabinet Alixpartners

Ces hausses de prix sont-elles justifiées ? Prenons l'exemple des yaourts. Leur prix a bondi de près de 9,7%, notamment en raison de l’envolée du cours du lait et des céréales pour nourrir les bêtes. Autre exemple, le jus d’orange, qui est lui en hausse de 6%. "C’est lié à l’augmentation du prix des fruits, après deux années de récolte plus ou moins bonnes", explique à TF1 Emilie Dubuc, consultante au sein du cabinet Alixpartners. La transformation aussi est particulièrement énergivore. À cela s'ajoute encore "le coût du plastique, qui a augmenté à cause de l’augmentation du prix du pétrole", précise la spécialiste. 

Du côté des industriels, en effet, les coûts de production s’envolent. Le prix du café, par exemple, est en hausse de 11,2%. Mais l'augmentation du cours de cette matière première n’explique pas tout. "Le dollar a considérablement augmenté, il a pris presque 20%. Sans parler du transport maritime qui a été multiplié par dix", souligne Anne Caron, torréfactrice et présidente de la marque Café Caron. Quant au gaz, indispensable au fonctionnement des machines pour torréfier, la facture a augmenté de 30%. Des coûts supplémentaires qui se répercutent, évidemment, dans le prix que paie le consommateur.


M.D. | Reportage TF1 Valentin D¨¦pret, Corinne Chevreton et William Wuillemin

Tout
TF1 Info